ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Le saut vers le metaverse

21/02/2022|Myriam Nasr Shuman

Au bureau, nous avons tout à coup basculé vers un nouveau monde. 

 

Pas celui, misérable et suranné, qui nous fait attendre que le générateur se mette en marche pour imprimer un document ou pour pouvoir recharger la batterie de notre ordinateur. Ce monde-là géré par des gueux est, nous l’espérons, bientôt sur la fin.

 

Je parle plutôt de ce monde vertigineux, qui s’ouvre à nous, cette nouvelle vie virtuelle où le métaverse, la blockchain, minting, les NFT, avatars, hologrammes, Ethereums, smartcontrats, et autres cryptos se bousculent.

 

Pas une heure qui passe sans que l’un de ces concepts, non pas totalement inconnus mais rarement prononcés il y a quelques mois encore, ne reviennent dans les discussions. Nous sommes envahies (oui, nous sommes une équipe de filles) par l’existence de quelque chose qui n’existe pas physiquement, que l’on comprend à peine et que nous n’arrivons définitivement pas encore à visualiser. Nous avons l’impression d’avoir basculé de la planète Terre pour se retrouver en apesanteur, flottant dans la genèse d’un espace galactique, et ne sachant pas réellement où nous diriger. 

 

Réunion après réunion, mail après mail, les nouveaux concepts tombent comme des dépêches dans une salle de rédaction crépitante : une entreprise a acheté des terrains dans le métaverse pour construire des centres de conférences et de réunions, un artiste a lancé sa collection de NFT en 3D, le premier musée virtuel a ouvert ses portes, une chaine de resto a acheté des succursales sur Sandbox, les galeries virtuelles sont de plus en plus nombreuses dans les foires d’Art, une femme a été victime de viol sur le serveur Decentraland etc. 

 

Les mots tapés sur notre clavier se soulignent de rouge mentionnant une faute d’orthographe. Encore inconnus, ces termes ne sont référencés dans aucun dictionnaire, sont-ils masculins, féminins ? Ce mouvement est-il fait pour durer, ou n’est-ce qu’une bulle spéculative ? Est-il une menace pour l’art traditionnel et physique ? Que veut dire posséder une œuvre d’art digitale ? Comment acheter un sac virtuel ? Faudra-t-il avoir des budgets pour deux vies parallèles ? Puis pour se calmer, faire baisser la pression de ces questionnements, et pour montrer l'anachronisme de notre vie, on se demande s’il faudra payer le « moteur » dans le métaverse. Oui, si les politiciens libanais s’en mêlent ; c’est la réponse qui fuse à chaque fois que l’on parle de médiocrité. 

 

Mauvaise blague à part, il suffit de consulter les quelques rares – encore – vidéos sur ce nouveau monde qui est en train d’éclore et que personne, de l’aveu de tous et de Mark Zuckerberg en premier, n’arrive à appréhender totalement. Nous savons juste que d’ici 5 à 7 ans, le monde virtuel va offrir des milliers de nouvelles opportunités d’expériences dans tous les domaines, de la médecine aux concerts, de l’éducation aux sports, de la littérature aux voyages et créer de nouvelles formes d’art, de design, d’expression de soi et de connexion avec l’autre.

 

Mais pour le moment, ce sont les concepteurs-créateurs de ces nouvelles technologies, appuyés par des milliards de dollars, qui sont aux manettes pour créer notre avenir dans le monde virtuel.

 

On en revient donc à la création du monde. Du nouveau monde. Cette fois-ci c’est l’homme qui crée, qui donne l’étincelle. Ce monde saura-t-il protéger l’espèce humaine et la faire évoluer ou bien le même refrain de guerres, haines et destructions prévaudra ?

 

Ce nouveau monde est-il un refuge pour fuir notre monde actuel qui devient étouffant ? Les hommes physiques enfermés dans leurs carcans mentaux trouveront-ils une nouvelle liberté de penser via leur avatar ou leur hologramme ? 

 

Préparons-nous au bigbang 2.0, mais avec un casque VR cette fois-ci, et advienne que pourra. 

 

Photo : @Kiss.my.art

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo