ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Claude et France Lemand Chevaliers de la Légion d’honneur

08/04/2024

Claude et France Lemand grands donateurs du musée de l’Institut du Monde arabe à Paris ont été faits Chevaliers de la Légion d’honneur lors d’une émouvante cérémonie présidée par Jack Lang.

 

Voici des extraits du discours de Jack Lang

La donation Claude & France Lemand à l’Institut du monde arabe a fait entrer son musée dans une ère nouvelle. Ce geste exceptionnel accroît des trois quarts le nombre d’œuvres d’art moderne et contemporain conservées dans les collections. Ce don de plus de 1900 œuvres d’une haute qualité est le résultat de la quête incessante des deux donateurs. Jamais le musée de l’IMA n’a connu une telle révolution. Il se situe désormais parmi les premiers musées consacrés à l’art moderne et contemporain du Monde arabe. Il est le premier de ce type dans le monde occidental. Sa collection devient sans doute la seule à être aussi encyclopédique et représentative du patrimoine et de la création artistique de la civilisation arabe.

….

Cette donation nous oblige, et oblige les amis et partenaires de I’IMA. Elle engage l’Institut du monde arabe envers les deux donateurs et envers les artistes, désormais plus largement représentés dans les collections. Elle engage l’IMA à s’ouvrir davantage aux publics, en entreprenant la transformation des espaces de présentation du musée. C’est pourquoi la République a voulu rendre hommage à Claude et France Lemand en les faisant tous les deux chevaliers de la Légion d’honneur. Une donation est toujours une aventure humaine. Celle de Claude Lemand est une belle histoire, même si elle n’est pas dépourvue de tragédie. 

Né au Liban qu’il quitte dans les fracas de la guerre, il est accueilli en France, y rencontre son épouse France, exerce des fonctions universitaires, notamment en Egypte, avant de s’engager au service des artistes. Pour Claude et France c’est, dès la fin des années 1980, le choix d’artistes modernes et contemporains du monde arabe, quand peu de critiques et de professionnels d’Occident s’intéressaient alors à cette création en train de s’affirmer. C’est aussi le dialogue de ces artistes avec des artistes du monde entier, ayant choisi comme eux de vivre à Paris. 

Claude Lemand est un défricheur et il veut par sa donation poursuivre cette mission qui est celle de sa vie. Lui et son épouse sont associés à la programmation et à la vie du musée, et ils poursuivent l’enrichissement des collections, leur étude et accompagnent leur diffusion. En 2018, un premier catalogue de la Donation Claude & France Lemand avait été publié. En juin prochain, Claude et France Lemand publieront le volume 2 de leur nouvelle donation des cinq dernières années. Soit un total, au 31 décembre 2023, de plus de 1900 œuvres de 162 artistes. 

….

« Quand Claude Lemand m’a proposé cette immense donation, je n’ai pas hésité un seul instant, j’ai accepté tout de suite : 2 fois oui ! 3 fois oui ! Je ne pensais pas qu’un geste aussi généreux pouvait être fait. C’est unique dans l’histoire de nos musées ! C’est un grand bonheur, une grande fierté, une chance inouie … »

« Ils sont Français, oui ! Ils restent Libanais, oui ! Ils ont en eux cette double nature, cette double histoire, cette double culture que j’envie ! Ils ne sont pas franco-libanais ou franco-marocains. Il faut inventer un autre mot, un autre concept … C’est un état, ce sont des gens d’une espèce différente, que des personnes comme moi n’atteindront pas ! Ils ont réussi une sorte de symbiose, de synthèse, de syncrétisme du monde de la culture et des arts. »

 

 

Extrait de la réponse de Claude Lemand

 

Je dédie ma légion d’honneur à mes quatre grands-parents, morts de famine, au Liban et en Syrie, durant la Première Guerre Mondiale, laissant mes deux parents orphelins, comme des dizaines de milliers d’autres enfants. Le massacre des innocents continue, génération après génération, et jusqu’à aujourd’hui. Ce Croissant fertile, prétendument béni des dieux, les Humains l’ont transformé en champ de ruine et de mort … Mais notre mission est de témoigner de la face lumineuse de l’Humanité.

 

Je la dédie à ma mère, qui m’a donné le goût de la lecture et du beau et qui a enchanté mon enfance par ses récits des littératures d’Orient et d’Occident, transmis avec son parler de Damas. Elle avait vécu toute sa vie au Liban, mais jamais elle ne s’était départie de son parler de Damas, dont je n’ai pas hérité.

 

Je dédie ma légion d’honneur aux 162 artistes que nous avons connus, appréciés et soutenus, et qui nous enchantent toujours et donnent un sens à notre vie. A Shafic Abboud, Etel Adnan, Abdallah Benanteur et tant d’autres qui nous ont quittés. Mais les grands artistes ne meurent jamais ! me dit Adonis pour me consoler. C’était il y a un mois. Je la dédie à vous tous et toutes, artistes de la première génération, toujours actifs et créatifs, artistes de la génération suivante et aux plus jeunes, qui ont trente ou quarante ans à peine, femmes et hommes dont nous saluons la créativité. Et je suis si heureux d’être avec vous ce soir.

 

Depuis avril 2018, et sur votre invitation M. le président, nous avons participé à l’organisation, au financement et au rayonnement de plusieurs expositions temporaires, aux côtés des équipes du musée, de la médiation, de la communication, des publics et des autres nombreux services de l’IMA. A l’occasion de chacune de ces expositions, nous avons enrichi les collections, soutenu le mécénat avec nos contributions et celles de nos amis grands donateurs, The Levant Foundation de Houston et la Barjeel Art Foundation de Sharjah.

…..

 

M. le président, cher Jack Lang, nous sommes toujours heureux de continuer à enrichir les collections du musée d’œuvres remarquables de tant et tant d’artistes du 20ème et du 21ème siècles, qui se sont illustrés dans de multiples tendances et sur divers médiums. Je citerai notre dernière acquisition d’œuvres de l’artiste marocaine Yasmina Alaoui et, nous l’espérons, celles de sa sœur la grande photographe Leila Alaoui, grâce à la générosité de sa maman Christine, qui nous honore de sa présence, entourée de ses enfants.

Mais il me semble que le temps est venu pour l’IMA de créer le Cercle des Donateurs, pour fédérer les généreux mécènes, les collectionneurs, les grands galeristes tel M. Kamel Mennour et les familles de grands artistes. Certains sont parmi nous ce soir et seraient prêts à démultiplier nos initiatives. Je vous laisse le soin de créer ce Cercle, avec Mme Nathalie Bondil, qui est en charge du Nouveau Musée.

 

Je remercie du fond du cœur ma chère femme, si attentive, si forte et généreuse. Je remercie la France et Paris qui m’ont adopé et que j’ai adoptés à mon tour. Je vous remercie vous tous et vous toutes artistes et collectionneurs, écrivains et chercheurs, responsables et animateurs de l'Institut du monde arabe, et les centaines de milliers de ses visiteurs, car vous avez réussi à transformer mes larmes de peine en larmes de joie. Merci !

 

Réponse de France Lemand

 

M. le président, je vous remercie pour cette légion d’honneur que vous avez demandée, avec toute l’autorité et le prestige qui sont les vôtres, et je suis infiniment reconnaissante à Mme Rima Abdul Malak qui me l’a obtenue. 

Je dédie ma légion d’honneur à mes parents aimants et aimés, qui m’ont appris par l’exemple l’esprit d’accueil et d’ouverture aux autres, quels que soient leur condition sociale et leur pays d’origine, un esprit universaliste de grande générosité.

Je la dédie à mon grand-père bien-aimé, l’écrivain et résistant Claude Aveline, compagnon du Front populaire et proche d’André Malraux, actif dans la diffusion la plus large possible de la culture sous toutes ses formes, ami d’enfance de Jean Cassou et membre du premier réseau d’intellectuels résistants du Musée de l’Homme, devenu gaulliste après la Libération. J’ai appris auprès de lui l’amour des lettres et des arts, la rigueur de la pensée, les idéaux universels du siècle des Lumières et la passion pour une culture française ouverte au monde.

Comme vous, M. le président, et comme André Malraux et Claude Aveline, nous sommes convaincus de l’importance de l’art et de la culture pour l’épanouissement personnel et collectif des citoyens et, à notre toute petite échelle, nous souhaitons et nous espérons y contribuer. Cette donation donne un sens à notre vie et, quand nous ne serons plus là, les œuvres d’art continueront à témoigner de notre passion aux générations futures appelées à visiter ce Musée.

Je dédie ma légion d’honneur aux nombreux artistes que nous avons connus ; leurs œuvres nous ont enchantés et, grâce à mon mari, je découvre en permanence de nouveaux artistes et de nouvelles œuvres. Je leur dis à toutes et à tous: Merci !

 

 

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo