ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

“Where are you confined?” - Un projet qui aide à rester unis

09/04/2020|Renate Mattar

Alors que le confinement se prolonge partout dans le monde, nous sommes forcés de repenser notre rapport à l’autre ; ainsi les réseaux sociaux, et notamment Instagram, semblent alors le médium idéal pour repenser les interactions humaines. On voit ainsi plusieurs nouvelles initiatives se lancer, comme le compte « Where are you confined ? », créé par Sarah Barakat, une jeune Libanaise en 3ème Année à l’Alba. Elle y expose des photos d’habitats que lui envoient les gens qui y sont confinés. En à peine deux semaines, elle a déjà collectionné 500 photos, en a publié 96, et elles viennent d’endroits aussi divers que Beyrouth, Berlin, Paris, Istanbul, Téhéran, Bagdad ou Montréal... que lui envoient des étrangers partout dans le monde.

 

Étudiante en architecture, Sarah est fascinée par les concepts d’habitat, d’intimité et de voyeurisme. « Avec ce compte, je voulais explorer encore plus l’étude de la complexité de la sphère intime », explique-t-elle. « La maison est purement une réflexion de l’habitant, de sa culture, de ses préférences, ses rêves, et de sa façon de vivre. C’est aussi beau de voir comment chaque personne observe son propre espace, et donc l’interprète. ».

 

Mais à travers « Where are you confined ? », ce n’est pas un but purement esthétique qui est visé. « Ce que je recherche une cette interaction entre la personne qui m’envoie son espace et moi-même », souligne Sarah. Certes, les photos rassemblées ne décrivent pas les conditions de confinement de tout le monde. Mais il semble tout de même qu’une véritable communauté se créée par le biais de ce compte : certains reconnaissent des espaces, d’autres retrouvent des gens qu’ils connaissent déjà. Certains ont aussi commencé à lui écrire pour lui raconter les conditions de leur confinement — des petits textes qu’elle publie aussi. « C’est en fait ça qui me pousse à continuer ce projet, c’est vraiment au-delà de la confiance de partage, c’est la question d’échange. J’irais même jusqu’à décrire tout ça comme une énorme correspondance », confie-t-elle enfin.

 

Et après le confinement ? Sarah, reconnaissante pour toutes les personnes qui lui ont écrit, aimerait publier idéalement un livre avec non seulement les images qu’elle a collectionnées, mais surtout les messages qu’elle a reçus. Ce serait en tout cas un beau témoignage de la créativité dont les artistes, et plus généralement les internautes, sont forcés de faire preuve pour repenser les liens humains, en ces temps inédits.

 

Si vous voulez participer au répertoire, envoyez votre espace sur : whereareyouconfined@gmail.com 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo