ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

‘Tribute to Beirut’, un événement pour l’amour d’une ville meurtrie…

09/12/2020

Sur quelle base avez-vous choisi les dix artistes qui participant à l’expo ?

« Artists of Beirut » sélectionne les artistes, à raison de deux ou trois sélections par an, sur dossier, selon un thème, ou sur coup de cœur. Cette première édition regroupe essentiellement des femmes artistes, des talents émergents de différentes spécialités artistiques : peinture, sculpture, papier mâché, céramique et mosaïque. Nous avons voulu mettre un coup de projecteur sur les femmes artistes pour saluer leur rôle grandissant au sein de la société libanaise, mais aussi leur engagement dans la révolution ainsi que leur apport social auprès des ONG qui œuvrent sur le terrain.

 

Quel est le programme proposé ?

Suite à une campagne d’introduction des artistes sur les réseaux sociaux, l’événement « Tribute to Beirut » (initié suite à l’explosion du 4 août) révèlera la collection exclusive préparée par cette première cuvée d’artistes autour du thème de Beyrouth qui a connu une année particulièrement difficile. Elles y exprimeront leurs peurs, inquiétudes, espoirs à travers diverses expressions artistiques.
Cet événement sera l’occasion pour les amateurs d’art de découvrir en présentiel les artistes et leurs œuvres créées en version limitée sur un thème porteur tel que « Beyrouth ».
Le Pop up show présentera cette collection exclusive avec un mécanisme innovateur : celui de l’offre privée qui permet à l’acheteur d’évaluer lui-même la valeur de l’œuvre proposée à partir d’un prix minimum fixé par l’artiste, et d’acquérir sa création à une somme qu’il choisira lui-même. Ceci permettra une interaction visant à optimiser les gains des artistes selon la générosité des acheteurs.
L’événement offrira la possibilité de rencontres privées avec les artistes, ainsi que des échanges thématiques autour de la révolution et de la résilience.
Aussi, cet événement soutiendra l’initiative « Bab wa Shoubback » qui contribue à la restauration des maisons sinistrées suite au drame du 4 août, en reversant 20 % des revenus générés par les ventes.

 

Souhaitez-vous parler d’un événement en particulier ? Si oui, lequel et pourquoi ?

Notre initiative a pour ambition d’atteindre les Libanais là où ils se trouvent dans le monde. À cet effet, l’événement sera promu et couvert essentiellement sur les réseaux sociaux. La collection sera également visible virtuellement pour permettre à ceux qui ne se trouvent pas à Beyrouth ce Noël 2020, ainsi qu’à ceux qui préfèrent s’abstenir de sortir en période de Covid19, d’avoir la possibilité de découvrir cette exposition et d’effectuer des achats soit sur un coup de cœur soit afin de soutenir à la fois les artistes et l’économie créative du pays.

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Les dix artistes qui exposent : 

Marie Achkar 

Diplômée de l'ALBA, Marie invente des silhouettes en utilisant des matériaux de récupération: métal enroulé de fils d’aluminium, feuilles de bananier, de bois, de tissus et d’horlogerie. Ses silhouettes représentent des corps de métier, la Femme à la jupe ou encore le temps.

 

Pauline Avedissian

Mosaïste, elle est attirée par la lumière qu’on peut obtenir en travaillant les tesselles. Influencée parNiki de Saint-Phalle et Gaudi, ses œuvres sont colorées et décoratives. 

 

Hala Dabaji

Artiste multidisciplinaire, elle utilise différents medias tels que la peinture, la sculpture, la photographie et le dessin. Elle applique aussi son art sur le textile créant sa marque de vêtements : Tête d’Obu.

 

Nada Matta 

Artiste pluridisciplinaire diplôme de l’ATEP, sa peinture se veut être une invitation à un retour à l’innocence et à la nature sauvage et pure. Tracés à l’encre de Chine et rehaussés de feuille d’or sur papier recyclé, ses portraits sont une nouvelle étape dans sa recherche artistique.

 

Nevine Mattar

Elle exprime son art à travers différents médiums (design, peintures, papier mâché, illustration, collage). Elle a étudié l'art au Japon, et la peinture et l'illustration à Londres, Los Angeles et New York. Elle est également la fondatrice de la première Association dupapier mâché au Liban.

 

Nicole Mezher

Après une formation à l’atelier Tomb, Nicole s’engage dans la longue promenade de la peinture qui s’impose à elle. La création est un processus de dépouillement du sujet jusqu'à atteindre l’essentiel. Sa palette est vive et son pinceau dynamique.

 

Najwa Nahas

Céramiste confirmée, formée en archéologie et en arts visuels c’est dans la formation de l’école Duperré, qu’elle se réalise. Elle aime parfaire et transmettre les différentes techniques de la céramique (céramique vernie, raku ou saggar)

 

Sandra Sahyoun

Depuis 2014, l’artiste travail autour du thème du cèdre, symbole de son identité. Dans ses tableaux, elle mélange les techniques en installant le cèdre dans les silhouettes humaines. A l’inverse, ses sculptures sont composées de personnages qui représentent la diversité libanaise.

 

Lara Youakim

Artiste polyglotte, elle étudie les techniques de la peinture en Chine et à Bali après avoir fait les Beaux-Arts. Elle cherche à capter l’âme de la ville, celle de ses habitants et la dualité des villes en éternel changement.

 

Michele Zehil

Après avoir travaillé la technique du trompe-l’œil et décoré de nombreuses demeures et établissements au Liban et en France, le travail du cuivre oxydé l’attire et lui ouvre denouvelles possibilités artistiques. Elle crée un personnage à l’allure altière, regardant au-dessus de la mêlée.

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo