ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Les Musicales de Baabdath soutiennent le Conservatoire National

09/12/2020

Comment Les Musicales ont-elles vécu la crise économique, sociale, et sanitaire qui s’est abattue sur Liban ?

Tout d’abord, au nom de l’équipe des Musicales de Baabdath, nous adressons nos sincères condoléances à la famille de Mr. Bassam Saba, victime de la Covid -19 ainsi qu’à tous les membres du Conservatoire National Libanais. Le décès de Mr. Saba prive les Musicales d’un ami toujours à l’écoute, ne ménageant aucun effort pour offrir assistance et conseils. Nous rendons hommage à sa mémoire en poursuivant son œuvre au service de la musique et des musiciens. La levée de fonds prévue lors des concerts en ligne de la série « Strings of Hope 2020 » programmée pour le 12, 15 et 17 décembre 2020, ira au soutien du Conservatoire National Libanais selon notre entente préalable avec Mr. Saba. 

 

Nous étions à quelques jours du lancement de notre quatrième saison de musique classique lorsqu’a débuté la révolution du 17 octobre 2019. Cette situation exceptionnelle nous a portés à annuler en dernière minute les 10 concerts prévus. Aujourd’hui, bien que nous ayons encouru des pertes importantes, nous nous sommes relevés, soutenus par de fidèles amis et donateurs tant privés que publics. 

 

Covid-19 oblige, le 29 juillet 2020 en marge de la saison annuelle d’octobre, nous avons lancé notre programme des ‘Strings Of Hope’ (Les Cordes de l’Espoir). Une initiative qui revendique le refus de l’aliénation de la culture, quelles qu’en soient les circonstances. 

 

Défi relevé. Un premier concert est diffusé en ligne à partir de la ville de Pilsen en république Tchèque. Concert de musique classique sans public dans lequel les cordes de la harpe, du violoncelle et du piano se sont conjuguées pour offrir un brin d’espoir aux libanaises et libanais fortement éprouvés par la crise que traverse leur pays. Le concert est soutenu par l’ambassade de la République tchèque et précédé par un mot d’introduction prononcé par Madame l’ambassadrice. L’évènement est retransmis en direct sur nos réseaux sociaux en très haute définition à partir du studio d’enregistrement du Nouveau Théâtre Moderne de Pilsen. Il suscitera l’enthousiasme et l’engouement de très nombreux spectateurs et mélomanes.

 

Comment avez-vous réagi à la tragédie du 4 août ? Avez-vous pensé à renoncer à la musique ? 

Suite à la tragédie du 4 août, les Musicales, à l’instar de tant d’autres associations, avaient plusieurs choix. Soit abandonner et attendre une conjoncture plus favorable à l’organisation de concerts ou alors s’inscrire dans l’élan national de solidarité qui tente non seulement de rebâtir la ville de Beyrouth et de rendre hommage aux victimes disparues, mais d’apporter un peu de réconfort aux survivants. Le choix des Musicales fut vite fait de s’adapter aux contingences du moment, refuser de baisser les bras et mettre le social au cœur de leur mission. Le social prenant la forme d’aides et de soutien aux communautés les plus affectées en proposant des appels aux dons pendant les concerts, au profit d’associations humanitaires.

Nous sommes fiers d’avoir pu continuer à offrir à nos concitoyens des moments magiques les invitant à se laisser emporter par la force de la musique dans les moments les plus éprouvants. Le public libanais et nous-mêmes avons besoin de savoir que malgré tout, notre pays respire encore l’air de la culture et continue de cultiver son ouverture au monde. 

 

Parlez-nous du projet avec l’ambassade d’Autriche. Comment son aspect pédagogique a-t-il été reçu ?

Le 21 octobre, nous avons organisé grâce au soutien de l’ambassade d’Autriche, un concert de musique de chambre diffusé en ligne de la salle Joseph Haydn de l’Université de Vienne pour la Musique et les Arts de la Scène. Ce projet a pris l’allure de bien plus qu’un concert en ligne puisque qu’il a été suivi d’une leçon-concert donnée par le vice-recteur de l’université et en présence des musiciens. C’est la première d’une série de 3 interventions en ligne destinées aux étudiants de niveau avancé et aux professeurs du Conservatoire National Supérieur de Musique prévues dans les prochaines semaines. Le projet s’inscrit dans le volet des échanges académiques entre le Conservatoire et les grandes écoles européennes de musique. Il a été très bien reçu au point qu’une ébauche de collaboration à long terme entre les deux institutions se dessine. A la demande de M. l’ambassadeur d’Autriche, le quatuor avec qui nous collaborons sur ce projet est attendu à Beyrouth en 2021 pour un concert avec les étudiants en musique de chambre du Conservatoire. 

 

Pouvez-vous nous présenter vos projets pour la fin de l’année 2020 ?

Pour la fin de l’année, nous nous sommes mobilisés à nouveau pour organiser 4 concerts supplémentaires et garder ainsi nos activités sur le calendrier des évènements musicaux du pays et même au-delà, grâce aux échanges et liens de confiance tissés avec les ambassades et services culturels des pays d’origine des musiciens. 

 

Il s’agit d’une programmation conçue en une trilogie de concerts tous diffusés en ligne de grandes villes et capitales européennes et toujours dans le cadre de l’initiative ‘Strings Of Hope’. Et puis un quatrième concert, avec des musiciens libanais, toujours en livestream, diffusé de Baabdath en direct de l’église St Antoine de Padoue.   

 

Le samedi 12 décembre à 21 heures (heure de Beyrouth), rendez-vous sur la page Facebook des Musicales de Baabdath avec le trompettiste français Romain Leleu accompagné au piano par le pianiste belge Julien Gernay en direct de l’auditorium de la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons au nord de Paris. Le concert placé sous le patronage de l’Institut Français du Liban avec le soutien de la Banque Bemo et de la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons sera précédé par une intervention de Mme la directrice de l’Institut Français du Liban. Au programme, du Puccini, du Enesco et du Piazzolla.

 

Le mardi 15 décembre à 21 heures (heure de Beyrouth) toujours sur la page Facebook des Musicales, un trio allemand formé de trois membres de la Deustche Symphony Orchestra (DSO) se produira en direct de Berlin, des studios Emil Berliner. Violon, violoncelle et piano s’accorderont dans un concert autour de Beethoven et de ses contemporains. Au programme, Haydn, Beethoven et Ferdinand Ries. Le concert est financé en grande partie par le Goethe-Institut et débutera d’ailleurs par une intervention de son directeur. Une leçon-concert privée, conçue spécialement pour les étudiants du Conservatoire national Libanais, s’en suivra.

 

Le jeudi 17 décembre 21 heures (heure de Beyrouth), le quatuor à cordes suédois Stenhammar se produit pour les Musicales de Baabdath et sur leur page Facebook depuis une salle des plus insolites du KTH Royal Institute of Technology de Stockholm. Le dernier des 3 concerts européens tombe bien à la date de naissance de Beethoven dont on célèbre cette année le 250ème anniversaire. Au programme, du Beethoven, Stenhammar, Ravel et surtout, une première mondiale avec le quatuor à cordes No.3 du compositeur libanais Houtaf Khoury. Nous n’aurions jamais pu organiser ce concert sans le soutien de l’ambassade de Suède et de Mme l’ambassadrice qui ouvrira le concert par un mot d’introduction.

 

Les trois concerts européens sont accompagnés d’un appel aux dons (toutes devises) en soutien au Conservatoire National Supérieur de Musique. Les dons récoltés seront utilisés par les Musicales en priorité pour offrir des équipements, instruments de musiques, accessoires tels que jeux de cordes, ou autres aux département de musique de chambre et aux orchestres du conservatoire dont l’orchestre philharmonique. 

 

Enfin, le concert du 29 décembre qui sera retransmis sur nos pages en direct de l’église St Antoine de Padoue de Baabdath, accueillera un orchestre de chambre libanais, l’Ensemble des Cordes Résonnantes sous la direction de M. Joe Daou. Un programme de musique baroque est mis en place pour l’occasion afin de marquer le coup de la nouvelle année.

 

Nous invitons le public à suivre les concerts diffusés en ligne et en haute définition sur la page Facebook de Musicales de Baabdath en pensant à l’avenir de la musique et de la culture au Liban. 

 

Pour faire des donations en soutien au Conservatoire national : www.lesmusicales.org

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo