ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

La dernière scène de Magali Katra

22/06/2023

Magali Katra présente son exposition solo à la galerie Sheikh Zayed de l’Université Libano-Américaine, dans le cadre d’un programme d’expositions orchestré par la Doyenne, la Dr Cathia Jenainati et sous la direction artistique du Dr Tony Karam.

La dernière scène de l’exposition pourrait aisément représenter un instant de la vie quotidienne, où chacun de nous devient un protagoniste pour une minute éphémère. Ces minutes sont précieuses car elles ne reviennent jamais; elles sont uniques et irrévocables. C’est pourquoi Magali Katra a choisi de les immortaliser sur ses toiles.

 

Qu’il s’agisse d’une fête d’anniversaire, d’un au revoir, d’une réunion de famille à la montagne, ou d’une conversation autour d’un café, chaque événement est représenté avec finesse, qu’il s’agisse de célébrer l’amour ou de dépeindre un tragique accident.

 

Des unions, des mariages, parfois des séparations, la beauté de la nature, les sensations et les émotions, tant évidentes qu’occultes, se lisent sur les toiles où l’artiste fait valser ses personnages dans des compositions éloquentes.

Son art est une poésie visuelle foisonnante d’énergie et de vivacité. Son style distinctif a charmé de nombreux collectionneurs dès ses débuts.

Grâce à des graphismes audacieux, des postures affirmées, une fluidité gracieuse et des compositions envoûtantes, l’artiste capture l’essence de la vie moderne, mettant en lumière les identités et l’authenticité humaines.

 

D’une maîtrise exceptionnelle du rythme graphique, elle offre un reflet de la vie contemporaine, dévoilant le cœur de la société, les gens dans leurs moments ordinaires ou intimes, à travers gestes et expressions.

 

De multiples scènes du quotidien sont magnifiquement évoquées par le trait délicat de son pinceau qui glisse sur la toile avec exaltation et passion.

 

Elle prépare minutieusement sa toile en y appliquant de fines couches de peinture blanche, tel un écrivain qui prépare une page blanche sur laquelle il va tisser son récit. C’est un monde où les couleurs viennent épouser les traits noirs avec une précision et un goût remarquables. Magali Katra crée son art à travers sa vision personnelle et son identité.

 

Son œuvre est désormais reconnaissable par les lignes épurées de son pinceau et la subtilité de son style. On est captivé par les compositions méticuleusement agencées et on se retrouve dans chaque scène, qu’on l’ait vécue ou non.

Elle joue habilement avec les mots en anglais, évoquant une "dernière scène" (last scene), mais aussi une "dernière vue" (last seen), faisant allusion aux notifications sur WhatsApp.

 

À l’ère des réseaux sociaux, tout est en mouvement. Les événements s’enchaînent et l’artiste traduit ces changements et émotions à travers une série de toiles dépeignant le monde des selfies et des albums photos partagés en ligne.

 

Les sujets abordés sont dépeints avec une palette colorée tout en restant sobre. Ils mettent en avant des sentiments profonds et puissants de l’être humain, explorant la philosophie de la vie, les questions existentielles et les tourments intérieurs.

On observe un éveil social à travers une toile impressionnante de 2 mètres sur 2, où un enchevêtrement de silhouettes se dessine de manière étonnante. Les stéréotypes de la société se mêlent pour révéler des figures authentiques et sincères.

Que ce soit celle qui aspire à être blonde ou celle qui est en proie à des questionnements, ceux qui se lancent dans des discussions futiles et ceux qui observent avec discernement, l’amour et la jalousie, la sagesse et la folie, un kaléidoscope d’émotions s’entrelace avec fluidité et sensibilité dans l’œuvre de Magali Katra.

 

Katra est diplômée d’un Master en Beaux-Arts de l’Académie libanaise des Beaux-Arts à Beyrouth, et a été lauréate de deux bourses consécutives lui permettant de poursuivre ses études à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et à l’École supérieure des Arts appliqués Duperré, également à Paris. Elle a en outre étudié la gestion des arts à l’École supérieure des Affaires de Beyrouth et a enseigné à l’Université Notre-Dame de Beyrouth.

Le travail de Katra a été présenté dans de nombreuses galeries, à l’échelle nationale et internationale, incluant des villes telles que Paris, Genève, Amsterdam et plusieurs aux États-Unis. Elle a participé à divers projets, dont " Send My Friend To School " à l’Unesco à Paris, ainsi qu’au projet d’art urbain Wynwood à Miami. Son talent s’étend également aux illustrations de livres, où elle communique son énergie vibrante et sa maîtrise du rythme graphique.

 

Admirer les œuvres de Magali Katra revient à entreprendre un voyage introspectif à travers la philosophie de la vie, tout en s’émerveillant devant la splendeur de son art.

 

Par Zeina Nader

Cet article a été originalement publié sur le site Ici Beyrouth


 

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo