ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

« Je peins par flambée » l’exposition de Vera Mokbel

05/12/2023|Nora Lebbos

Le 29 novembre avait lieu le vernissage de l’exposition Sonate d’Automne de Vera Mokbel à la galerie Cheriff Tabet. Exposition qui durera jusqu’au 20 décembre. Rencontre avec l’artiste.

 

Vera Mokbel est une peintre libanaise aux nombreuses années d’expérience à son actif. Ses œuvres ont transité aux quatre coins du monde et elle est détentrice entre autres du prix du meilleur peintre étranger à Rambouillet. La galerie Cheriff Tabet la met à l’honneur dans l’exposition Sonate d’Automne.

 

L’artiste est attachée à ses racines et ses toiles témoignent des couleurs chaudes et des espaces propres à notre région du monde. Elle confie avoir voulu arrêter de peindre, mais « la peinture a pris le dessus » et le résultat est autant de moments d’émotions dans l’espace et de couleurs qu’offre l’exposition.

 

« Quand je regarde une chose, je ne la regarde pas, elle rentre. Elle rentre à l’intérieur, elle réagit et prend des proportions. Elle devient ce que je veux qu’elle devienne ». Le crayon facile, le visuel rapide et une riche mémoire visuelle, Vera Mokbel peint par instinct. 

 

L’ensemble des tableaux correspond à différentes périodes du peintre, nature et espace toujours : montagnes, arbres, bouquets à l’explosion du 4 aout et la Covid. Du figuratif à l’abstrait, les peintures de l’artiste ont également un élan impressionniste. 

 

Elle adore mélanger les couleurs, « comme la musique, la peinture c’est des demi-notes, demi-teintes, c’est un jeu. ». 

Ses tableaux ont des couleurs vives et éclatantes, les traits propres, l’espace est entouré de lumière et de clarté. Une joie irradie, la recherche de l’espace, l’harmonie. 

 

L’amour de la nature et l’humilité face à sa grandeur transparaissent dans les paysages, comme pour La montagne sacrée.

 

La montagne sacrée

L’inspiration dans l’émotion, Vera Mokbel la partage également dans la détresse du 4 août dans trois de ses tableaux, et la Covid avec une représentation abstraite des cellules de la maladie. 

 

Explosion

 

La netteté de son trait témoigne d’un acte quasi-instantané, tracé dans le vif de son émotion. Ses tableaux dépassent la maitrise d’une technique par l’habileté de son jeu et de son ressenti. « J’adore mélanger les couleurs comme de la musique, c’est un jeu avec des lois, un élan. ».

 

Pour cette artiste qui peint en musique « mais surtout par sensation et émotion » Sonate d’Automne est l’hymne d’une mémoire d’espace, de nature et de tragédie. 

 

A la question de savoir ce qu’elle aurait fait si elle n’avait pas été peintre, Vera Mokbel répond sans hésiter, écrivain. Elle écrit beaucoup et se pose la question de savoir si on voit avec le cœur ou avec l’esprit. Elle ajoute qu’elle aurait aussi été danseuse.

 

Son conseil aux artistes émergents : suivez votre cœur et votre instinct, un parfait résumé de son parcours. Ajoutons pour Vera Mokbel : le trait confiant car « Quand on peint, il y a la main, le moment et nous ».

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo