ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Il faudra compter avec vous

20/11/2019|Gisèle Kayata Eid

e ne suis pas née de la dernière pluie, ni au Liechtenstein, ni au temps des Australopithèques, je suis de ce terreau fertile qu’on croyait hostile à toute évolution. Et là, à peine un mois est passé que je suis grisée par cette Révolution (oui avec un grand R) qui s’intensifie, s’ancre, s’installe et commence à donner des fruits
Mes chers concitoyens téméraires et résilients, au risque de me répéter, votre Révolution est éclatante.
Non ils ne vont pas céder leurs acquis, même s’ils l’ont été aux dépends de la veuve, du boulanger, de l’enfant, des rebuts aux urgences des hôpitaux, des humiliations aux portes des ambassades et de ces centaines de milliers de familles décimées dans le monde.
Non, cette meute de corrompus ne tirera pas sa révérence en vous disant : « Vous avez raison. Venez et prenez notre place. » Ah non ! Ils sont bien trop voraces pour ça. Leurs dents sont si longues qu’elles font écran entre votre cœur qui palpite et le morceau de pierre encastré en eux.
Oui les « puissances étrangères » profitent des brèches inévitables pour actionner leurs aiguillons ici et là afin de déstabiliser ce sursaut de citoyenneté qui ratisse large, aussi large que 10 452 m2. En vous voyant sur les places, leurs majordomes à l’affût se sont imaginés une toquade qu’ils pouvaient dompter à coups de menaces, de scénarios et de repêchage de spectres guerriers aussi douloureux qu’effroyables.
Bien sûr, il y a toujours des indécis, des indifférents, des individualistes rapaces, des hordes que la violence et le grabuge excitent, toujours sur la gâchette pour tourner en émeute toute revendication légitime.
Mais vous, vous mes révolutionnaires intrépides, vous êtes, au risque de me répéter, au-delà de toutes nos attentes. Désormais grâce à vous, plus aucune irrégularité ne passera. Les dossiers sont ouverts, les responsables apeurés, les sauve-qui-peut en cavale et les dénonciations en rafale. Les rendements de compte ne se comptent plus, les banques révisent les leurs, les corrompus sont aux abois, la caste des Intouchables déchue, le pays entier est en révolution et pas seulement vous.
Mais le plus beau, c’est que le pays entier est aussi en « évolution ». Dorénavant, il faudra compter avec vous. Pour tout. Il faudra que vous acceptiez ou pas qu’il y ait une session parlementaire maléfique. Il faudra que vous donniez votre aval pour une mesure abusive. Que les élections soient remportées par vos candidats. Que les jeunes aient droit à la parole et le peuple à l’espoir.
Désormais, la diaspora a une terre. Celle de ses rêves qui prennent forme. Celle du retour au ciel bleu, à la convivialité et à la quiétude d’être parmi les siens.
La route est longue, oui, mais elle se profile. Comme c’est bon de mettre nos pas dans les vôtres pour arriver là où il fait bon vivre et se dire : Enfin, ce jour béni est arrivé.

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo