ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Beyrouth Livres : Jour 6, la fête livresque bat son plein

08/10/2023|Gisèle Kayata Eid

Est-ce qu’il faisait particulièrement beau ? Est-ce les verts jardins ancestraux du campus de l’ESA ? Est-ce la joie de se retrouver entre amateurs et amoureux du livre ? Ou est-ce encore le nombre important d’interventions, d’auteurs, de débats, de conférences, tout aussi intéressants les uns que les autres ? Peut-être tout à la fois et encore plus. 

Ce plus c’est la minutieuse et réussie organisation sous-jacente à ce déploiement de culture autour du livre, cette volonté de faire participer tout le monde à la grande messe du crayon, autant de l’écriture que du dessin et à leurs nouvelles formes d’expression, qu’elles passent par les GAFAM ou Chat GPT… 

Il y en avait pour tout le monde. Dans l’auditorium Fattal, les penseurs ont réfléchi, comme en présence du jeune Nathan Devers et Percy Kemp sur l’avenir de la littérature à l’heure de l’écriture numérique et des réseaux sociaux. Sur la Grande scène, installée sur tout un côté du jardin, les rencontres se succédaient, plus accessibles aux jeunes et à leurs parents (mais pas que) : lecture, dessin, dédicaces…. C’est par dizaines que les groupes s’y pressaient un sandwich ou un jus à la main proposés par plusieurs stations gustatives qui sustentaient ceux qui avaient bien l’intention de passer plusieurs heures dans cet environnement à la fois sélect et populaire et ne rien rater de cette journée aussi ludique qu’intellectuelle. Les groupes d’élèves (souvent en costume) se renouvelaient à l’Espace jeunesse avec des stations de lecture, de dessin, de lecture de conte… Alors que, tranquilles, à l’écart, à l’Agora, d’autres groupes prêtaient l’oreille à d’autres lectures et réflexions autour de la littérature.

Les heures filaient, tout ce beau monde était heureux, les enfants ravis de cette ambiance festive, et tous sont sortis de cet enclos de verdure et de bien-être avec un sac d’ouvrages proposés par la Grande librairie du Festival, en présence pour certains de leurs auteurs et dessinateurs. 

 

La fête a débordé aussi dans tout le quartier de Clemenceau. Dans deux galeries Saleh Barakat et Dar el Nimer, ainsi que dans les locaux de l’Université Haigazian, un itinéraire littéraire abritait de studieux écrivains libanais qui offraient leurs meilleures dédicaces aux nombreux amis venus les encourager. 

 

Une journée en dehors du temps, du lieu, de notre quotidien criblé d’incertitudes et qui témoignait bien du rempart et du refuge que constitue le livre. Beyrouth livres a bien mérité son titre cette semaine. Et, la bonne nouvelle, c’est qu’aujourd’hui encore l’édition du bonheur livresque se poursuit pour une dernière journée offerte par l’Institut culturel et ses vaillants partenaires… Avant que cette deuxième édition ne soit un souvenir (qui se prolonge pour quelques jours encore avec certaines expositions dans quelques galeries de la ville), n’hésitez pas à en profiter ce dimanche, prenez-y vos enfants mais aussi vos parents, de quoi se remplir d’ondes positives en attendant l’année prochaine. 

 

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo