ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

‘All This Victory’ ou ‘Jidar el Sawt’, film de Ahmad Ghossein Un regard porté sur les comportements humains en période de conflits

29/10/2020|Nelly Helou

Le film sort en salle ce jeudi 29 octobre au Vox Cinéma, la seule salle à Beyrouth qui a décidé pour l’heure d’ouvrir ses portes en ces temps de Covid 19. 

« All This Victory » est le premier long métrage d’Ahmad Ghossein qui s’est fait un nom grâce à plusieurs documentaires et courts métrages ayant remporté des succès lors de festivals arabes et internationaux.  

Ce long métrage de 93 minutes a été sélectionné dans le cadre de la semaine de la critique de la 76e édition de la Mostra de Venise 2019 qui comprenait sept longs métrages en compétition concourant pour le Lion du futur –prix Luigi de Laurentis de la meilleure première œuvre.   

 

Le scenario se déroule lors de la guerre de juillet août 2006 entre les israéliens et le Hezbollah au Liban- Sud. Ce n’est pas pour autant que « Jidar el sawt » (Mur du Son) est un film de guerre. Mais bien plus un regard porté sur les comportements humains en période de conflits, tel que l’affirme Ghossein disant : « J’ai voulu faire un éclairage sur les traumatismes et les changements que subissent les gens durant les conflits ».

 

Le récit : profitant de la proclamation d’un cessez le feu, Marwan jeune homme originaire du Sud du Liban vivant à Beyrouth et qui préparait ses papiers avec son épouse pour émigrer au Canada, décide de se rendre au sud frontalier pour retrouver son père resté dans la zone des combats et le convaincre de rentrer avec lui en ville. Arrivant au village il retrouve deux amis de la génération de son père qui l’invitent à leur domicile en attendant d’aller à la recherche du paternel. Mais faute de chance, la trêve est rompue et les combats reprennent. Le stress du moment atteint son paroxysme lorsque des soldats israéliens prennent position à l’étage supérieur de l’appartement où sont confinés Marwan, les deux amis du père, anciens combattants, rejoint par un couple ayant déserté leur maison cible d’obus. 

 

Le scénario se déroule dans ce huis clos. L’intérêt, l’importance et la force du film résident dans le regard porté sur l’évolution des comportements individuels ou vis-à-vis les uns des autres de ces cinq personnages pris au piège de l’engrenage de la guerre et qui, ironie du sort, risquent d’être la cible de roquettes émanant de leur propre camp. Ghossein nous révèle au fil des heures qui passent et de la tension qui s’intensifie comment à la suite de tels événements, l’homme se retrouve toujours transformé en rupture avec sa première nature. Quel sera le choix de Marwan ? 

 

On pourrait aussi rapprocher ce film des œuvres littéraires classiques où le récit s’attache à l’unité du lieu, du temps et de la dramaturgie avec un jeu soutenu par de bons acteurs, et qui nous accroche. On retrouve aussi dans « All The Victory » la touche artistique et visuelle de ce cinéaste pluridisciplinaire avec de beaux paysages de notre environnement et l’authenticité des lieux. D’ailleurs le film est inspiré de son propre vécu. 

 

N’hésitez pas, allez voir « Jidar el Sawt » vous y retrouverez l’écho de vos comportements et de vos états d’âme lors des moments dramatiques que nous vivons au Liban depuis des décennies.

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo