ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

WHISPERS.HAMASAT, JOURNAL DE BORD #2

29/10/2020|Josyane Boulos

Ce dont j’ai eu le plus peur après le 4 aout n’est ni politique ni économique. Mes panic attacks (très nombreuses) étaient dues à la frayeur profonde d’avoir perdu ma flamme, ma passion, mon désir ardent de créativité. Cette soif je ne la retrouvais plus. Pendant des semaines, rien. Je faisais tout mécaniquement. Même quand nous avions commencé les discussions pour Whispers. A quoi servait tout ça ? Allions-nous reconstruire pour la énième fois, pour tout voir détruit pour la énième fois ? Reje3 reje3 yet3amar… Mais je me disais vaut mieux avancer que stagner, que l’horloge ne fonctionnait que si elle était remontée… 

 

Et puis les répétitions ont commencé, et puis j’ai commencé à être entourée d’acteurs, d’artistes animés par la même soif, par ce même besoin urgent de créer et de partager. J’ai retrouvé cette obsession chez toute l’équipe : il fallait à tout prix parler, à tout prix s’exprimer. Je me suis sentie revivre. La petite étincelle redevenait flamme. Je me jetais corps et âme dans le projet. Et comme dit ce bon vieux Capitaine Haddock « Ça fait du bien là où ça passe. »

 

Je partage avec vous les quelques moments inoubliables de cette semaine de répétition 

Nada Abou Farhat est arrivée le vendredi dans une adorable petite robe qui donne envie d’être mince ! « Chou Nada, tu as 15 ans aujourd’hui ! » lui lance Lina Abiad, notre metteur en scène. S’ensuit une petite discussion chiffons. Nous ne sommes pas trois femmes pour rien ! Nada joue un texte de Kate Webster « He (r) age ». L’histoire d’une femme qui mûrit mais qui se sent encore belle et attirante. Les propositions de jeu que propose Nada à Lina sont exceptionnelles. Elle a un registre impressionnant de personnages : de la femme en colère, à la Diva, au Top Modèle, à la femme blessée, à la comédienne drôle… tout passe dans un texte de 6 minutes. C’était génial à regarder. Elle revient tout à l’heure pour répéter avec Dory al Samarany… Il va être surpris. Il ne sait pas encore ce qui l’attend ! 

 

Talal El Jurdi débarque. Avec toute son énergie plus contagieuse que la Covid ! Talal est un GRAND acteur. Une leçon. Il a amené son costume avec lui, moins la « Jazma ». 

« J’ai oublié de ramener mon texte » annonce-t-il à Lina qui panique ! 

« Tu ne peux pas appeler quelqu’un à la maison qu’il te le photographie ? » 

« Je vis seul »

« Ya Allah, qu’est-ce qu’on va faire ? Nous n’avons pas de temps à perdre » 

« Ne t’en fais pas, je l’ai plus ou moins retenu » 

 

Trois minutes après, il était en costume, prêt à commencer. Et il se lance. Non seulement il connaissait tout son texte, mais il a improvisé, nous faisant pleurer de rire. Il est absolument GENIAL. Une fois terminé, il a écouté la seule remarque de Lina (je jure une seule au point qu’elle lui a dit « je sers à quoi avec toi ? »), il est sorti fumer une cigarette « pour me préparer » et reviens déclamer son texte selon les, plutôt, la directive (quand même essentielle) de Lina. Entretemps étaient arrivés Jacques Maroun et Samer Hanna (acteur et metteur en scène fraichement diplômé, qui a spontanément proposé son aide.) Nous avons ri encore plus. Lina invite Jacques à donner son avis (judicieux) et Samer écoutait religieusement deux de nos plus grands metteurs en scène discuter la proposition d’un de nos plus grands acteurs. Et moi je me délectais. Ce n’est pas tous les jours qu’on se retrouve dans ce genre de situation ! 

 

La grande surprise du Samedi est l’addition d’un nouveau venu dans l’équipe « Hamasat le chaton » que Lina a sauvé d’un accident de voiture à Hamra ! Entre une répétition et une autre, il fallait câliner et donner le biberon à notre mascotte ! 

 

Hier, mercredi soir, Nadine Labaki et Georges Khabbaz. Ils avaient déjà travaillé texte et personnages le lundi soir, répétition à laquelle je n’ai pas assisté, vu que j’étais en route pour les cèdres pour un tournage ciné. Donc hier, ces deux comédiens d’une immense sensibilité, ont partagé leur émotion avec nous. J’en ai eu les larmes aux yeux. Je ne me suis pas privée de le leur dire. Voir Georges dans un registre si différent du sien est un grand privilège. Et le charisme de Nadine est exceptionnel. 

 

Je suis vraiment privilégiée de travailler avec tous ces talents illimités. Tous y mettent un enthousiasme sans bornes : Sany Abdel Baki qui joue un texte de John Jesper « Job Interview » … une interview qui va dans tous les sens. Le rire de Sany est tellement communicatif ! Les échanges fusent entre lui et Lina Abiad. Le personnage prend forme. Les idées de plus en plus drôles s’ajoutent à la mise en scène.  Dory Al Samarany, qui a fait ses débuts au théâtre dans « Al Wa7ch » avec la géniale Carole Abboud dans une mise en scène de notre hôte Jacques Maroun, sera Omar, dans « What’s Up » de John Jesper. Un « What’s Up » qui le rend fou de jalousie... et c’est vraiment amusant. Il profitera de son rôle pour rendre hommage au théâtre libanais et à ses composantes. 

Il y a une chose que je dois vous avouer. La plupart des comédiens sont des personnes timides qui profitent de leurs personnages pour dire, ressentir et partager ce qu’ils n’auraient pas dit ou fait en mode « normal. » Un personnage est très libérateur. Bshara Attalah qui en plus de s’occuper des costumes jouera dans Whispers. Je ne vous en dis pas plus… surprise ! 

 

Toute l’équipe voudrait remercier les auteurs Britanniques qui ont offert leurs textes libres de droits pour apporter leur aide au théâtre libanais : Geraldine Brennan, Mike Elliston, Kim Hardy, Angela Harvey, John Jesper, Kate Webster. Ils attendent avec impatience de voir le résultat de l’adaptation ! 

 

J’espère qu’autant que moi, vous avez hâte de voir le produit final !

 

Quelques infos pratiques :

- Billets disponibles au Liban (25000LL) sur Antoine Ticketing

- Billets disponibles à l'international (10 £ + frais de réservation - Disponible dans toutes les devises)

- Billets électroniques : un lien YouTube avec des détails sur la façon de participer vous sera envoyé par e-mail le jour de l'événement.

- Suivez-nous sur insta @whispers.hamasat

- Rejoignez notre page événement sur Facebook pour rester à jour 

 

Tous les profits de Whispers.Hamasat iront à la réhabilitation de la scène théâtrale de Beyrouth après l'explosion du 4 août.

 

Plus d'informations sur www.62events.com

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo