ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Daniele Kiridjian, une créatrice au grand cœur

25/04/2018

Depuis bientôt dix ans, Daniele Kiridjian dessine et confectionne des pièces uniques, robes et jupons cousus main et ‘sur mesure’, au tombé impeccable.
‘‘Ma griffe ? Je travaille avec amour et sans flagornerie. Je recherche toujours à personnaliser une robe. Chaque femme a son style et son caractère. Une pièce unique se doit de révéler l’unicité de la femme qui la porte’’.

Depuis le lancement de sa marque, en 2012, chaque collection de Daniele se veut morceaux d’histoires, de rencontres et d’émotions. 

A sa façon, chaque artiste tisse un langage avec son affect, ses convictions, son ressenti, son vécu. ‘‘Mes voyages vers d’autres cultures sont des sources d’inspiration inépuisables’’. 
La collection Printemps 2018 de Daniele Kiridjian ne fait pas exception. 
Elle est une libre et poétique célébration de sa découverte émerveillée des paysages du Japon. 

Osmoses d’influences proche et extrême-orientales, les robes de cette saison intègrent, dans leur forme ou leur matière, des éléments constitutifs de la culture nippone : un détail du kimono japonais pour souligner un dos nu ; des découpes et superpositions réinterprétant le costume du samouraï… 
En un savant mélange d’étoffes, Daniele a confectionné des vestes en jacquard de soie ivoire, inspirées du Pavillon d’or de Kyoto et des robes qui volent, flottent, légères, fluides, aériennes et lumineuses.

A la manière des haïkus*, poèmes ciselés et concis célébrant la nature, des pièces aux doublures de soie déclinant avec raffinement et délicatesse toutes les teintes florales du pays du soleil levant : la féerie du rose fuchsia du sakura, célèbre cerisier du Japon; le bleu parme du fuji (glycines), le rouge carmin de l’azalée japonica Arabesk ou toute la palette de bleus de l’iris frangé. 
Sans oublier une maitrise sans égal des infinies tonalités de la couleur fétiche de notre talentueuse couturière : touches de vert Malachite ou de vert Emeraude ; robe-papillon vert Menthe à l’eau ou chemisier vert chartreuse assorti à un large jupon imprimé en dégradé de vert pistache.

On se prend à admirer les somptueuses créations de Daniele Kiridjian comme les Japonais s’adonnent au hanami : contemplation des fleurs et de leur harmonie de couleurs vives ou pastels.

Notre geisha de Gemmayzé connaitrait-elle le conte asiatique de la femme-oiseau ?
A l’abri des regards, Yukiko tissait ses propres plumes. Blanches, mêlées de vent et du meilleur d’elle-même, elle sut confectionner des voiles magiques, convoitées par tous les marins.
A l’abri de son atelier, à quelques pas de sa boutique Deviations, Daniele Kiridjian confectionne avec ses artisanes aux doigts de fées, des créations virevoltantes comme les danses serpentines de Loïs Fuller agitant ses voiles de soie pour envoûter le Paris de la Belle Epoque. 

Cécilia DIAZ

* haïku : poème classique japonais réparti en trois vers, visant à traduire une forte émotion ou un sentiment passager face à la nature ou à une saison. Il est comme une sorte d'instantané. Une célébration de l’évanescence et de l’éphémère.
 


 

Mes 7 questions (à la manière de Proust)

Votre couleur préférée ?
Le vert ! Couleur qui apaise, qui réconforte. C’est aussi la couleur de la fertilité, de l’espoir et surtout de la nature.

Votre saison préférée ?
Le printemps, saison où tout renaît et tout devient couleur.
Les couleurs sont la magie de l’existence. Un monde sans couleur n’a ni âme, ni saveur, ni identité. 

Votre haïku préféré ?
Emporte-moi 
Loin du quartier
Cerf-volant
Tama (traduction de Maurice Coyaud)

Plus on est loin, plus on a une meilleure perception des choses. Les papillons sont tellement beaux, la liberté est tellement belle.

Le Liban, c’est quoi ? 
Le Liban est le pays où je suis née, où j’ai grandi et où je réalise mes rêves.
C’est un très beau pays, qui regorge d’histoires et de richesses. Je puise inspirations dans ses vieux ports et ses vieilles villes afin de les rendre immortels

Votre rêve éveillé ? 
Mes rêves nourrissent mon existence : je rêve d’un monde meilleur. Si chacun de nous y travaille, modestement, nous pourrions réussir à faire la différence.
D’autre part, je rêve de pouvoir introduire au Liban la culture des marchés aux puces, brocantes et autres vides-greniers dans un pays si riches d’histoires et de souvenirs. 

Le grand couturier que vous admirez ? 
Mon créateur préféré est Antonio Marras. J’admire la poésie de ses confections, son attention aux détails et sa maîtrise des formes.
C’est un artiste accompli, un poète et un rêveur qui, depuis longtemps, me fait rêver. 

Le combat qui vous tient à cœur ?
La vitrine de la boutique de Gemmayzé est célèbre par ses messages qui veulent éveiller les consciences. 
C’est Amer Jabali, mon partenaire dans l’aventure que constitue notre boutique DEVIATIONS, qui en est l’auteur. 
Son dernier message BOYCOTT GUNS SAVE LIVES s’adresse à toute personne qui préfère se dissimuler derrière une arme plutôt que de se confronter à sa faiblesse.


 

A savoir

Daniele Kiridjian lancera sa nouvelle collection le 26 avril prochain, de 18h à 21h00, dans sa boutique Deviations de Gemmayze.
 


 

[Photo : ©Sabine Moujaes]

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo