ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Rencontre avec Nadine Mokdessi

30/10/2018

Depuis 25 ans, les pièces de théâtre de Nadine Mokdessi rythment les programmes des hivers beyrouthins. Le public se presse aux portes du théâtre certain de passer un moment gai, drôle et admirer le jeu des acteurs, tous amateurs, mais si talentueux. Elle a créé avec sa troupe une véritable famille théâtrale au service de l’art, mais aussi au service des causes humanitaires, les recettes de toutes les représentations étant reversées à des associations.


Vous avez créé votre atelier il y a 25 ans, quelle pièce avez-vous choisi pour fêter cette date anniversaire ?
Depuis ce soir de septembre 2006 après avoir assisté à la pièce TOC TOC à Paris, je m'étais mis en tête de la monter un jour. Quand j'ai eu les droits en mars et que j'ai fixé le mois de novembre pour la présenter, j'ai réalisé que je fêtais les 25 ans de la création de l'atelier en septembre et la présentation d'un spectacle en décembre 1993.

Comment se passe la préparation d'une pièce ?
Dès que je choisis une pièce, je fais une réunion avec mon équipe d'acteurs, distribue les rôles et on démarre les répétitions assez rapidement. Tout le montage technique se fait en amont, je me réunis avec la costumière, Souad Challita, le décorateur, Michel Chidiac, la graphiste, Joan Nassif, le régisseur en chef Hagop Der Goughassian, et les pièces du puzzle se mettent en place. Ensuite la photographe de la troupe, Roula Stephan-Ghanem vient prendre des photos en répétition et durant le spectacle au théatre Monnot.

Parlez-nous des acteurs
Mes acteurs, je dis "mes" parce qu'ils font partie de ma seconde famille, la famille du Théâtre : Joelle Yacoub présente dans ma troupe depuis 1993, Alain Hochar depuis 1998, Lea Abinader, Albert Thoumy et Elsa El Hage depuis 1999, Nicole Debbas a participé à deux spectacles de mon atelier avant de rejoindre mon équipe et enfin Nadim Chammas qui a intégré l'équipe en mars 2018. Ils sont tous atteints du virus de la scène, ils jouent pour le plaisir et ont adhéré à l'idée de jouer et d'offrir les bénéfices de chaque pièce à différentes associations humanitaires.

Parlez-nous de votre public
Mon public, il a 25 ans. 25 années de fidélité, un quart de siècle qu'il me suit et m'encourage, je peux dire maintenant que mes pièces sont vues par trois générations !

Pourquoi mettez-vous votre passion au service de l'humanitaire ?
Depuis la présentation du premier spectacle en 1993 j'avais décidé d'offrir les bénéfices aux associations humanitaires, une envie d'aider, de me rendre utile aux autres. Un quart de siècle plus tard cette envie s'est transformée en un véritable engagement.

Comment cette passion a commencé ?
A l'âge de douze ans j'ai découvert durant mes cours de théâtre un monde magique, où l'acteur qui meurt dans une pièce se relève pour les applaudissements, où deux amis qui s'entretuent se tiennent la main pour saluer, ce monde où les blessures physiques et morales s'effacent au baisser de rideau, ce monde, je l'ai tout de suite aimé et adopté.


‘Toc Toc’
Du 15 novembre au 2 décembre 2018 à 20h30
(Trois jour de relâche : les 21, 22 et 26 novembre)
Theatre monnot
(01) 202422 
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo