ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Dr Robert Eid, un homme de vision et de culture

16/01/2019

S’inscrivant dans le courant d’une décentralisation de la culture en dehors de Beyrouth à l’instar de musées et initiatives privées ou publiques (les musées des sites archéologiques en cours de rénovation), Hammana Artist House – HAH - âgée d’un peu plus d’un an, est déjà un lieu culturel phare au Liban. 

La création de HAH, c’est l’histoire du retour de l’enfant du village. Cet homme, c’est Robert Eid qui des dizaines d’années plus tard revient à Hammana, le village de sa mère. Ses souvenirs d’enfance étant inaltérables et désireux de rendre à la société ce qu’elle lui a donné, il décide de retaper la maison familiale et en faire un cœur battant d’art et de culture niché dans cette belle vallée qui est ‘géographiquement au centre du Liban’. Sa rencontre avec le collectif Kahraba (collectif pour les arts de la scène et du spectacle qui existe depuis 2007) fut décisive et c’est ensemble, dans une même dynamique qu’ils pensent et donnent vie à ce lieu qui se veut un lieu de rencontre entre public et artistes, un lieu de création, une résidence d’artistes, une plateforme pour la promotion d’un dialogue entre les communautés et enfin, un moyen pour insuffler un peu de vie aux villages désertés par la population. 

Après 3 ans de préparation, c’est en aout 2017 que HAH a ouvert ses portes sur un lieu pensé pour répondre aux différents besoins de cette initiative et offrant tout le confort, l’harmonie et l’énergie nécessaires pour la création. 

Dr Eid, fait le bilan des premiers 18 mois. 11 à 12.000 spectateurs dont 80 % ne sont pas de Hammana, 380 artistes participants,une bonne réception de la part des gens du village mais aussi des émigrés qui reviennent passer l’été à Hammana et qui sont ravis de pouvoir assister à des spectacles de qualité dans leur propre village. Ce trafic a aussi poussé les autochtones à réaménager des cafés dans le village et retaper le fameux cinéma Roxy datant des années 60. 

En attendant le début de la programmation de la nouvelle saison, HAH reçoit en ce moment en résidence 4 artistes étrangers dans le cadre d’un échange avec l’Espagne. Suraia Abboud, anthropologue culinaire travaillant sur un projet de ‘Memoires culinaires de Hammana’ affirme que la maison grande et lumineuse est source d’inspiration. ‘‘Nous avons toutes les conditions requises pour pouvoir créer, faire murir le processus de création sans pression de résultat. Nous avons chacun nos espaces respectifs, les danseurs ont leur studio et nous avons tous ces balcons qui donnent sur la nature et pour admirer les magnifiques paysages recouverts de neige en ce moment’’.

Dr Robert Eid nous rappelle que le poète Lamartine qui a vécu à Hammana déclarait, ‘‘L’un des plus beaux coups d’œil qui soit donné à l’homme d’admirer l’œuvre de Dieu est la vallée de Hammana’’. Alors laissez-vous guider en spectacles et en musique et profitez de la programmation artistique de ce lieu hors du commun. 
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo