ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Bipod 2017 : Focus allemand avec des premières mondiales

12/04/2017

Bipod est à sa 13e édition du 13 au 30 avril 2017. Spectacles, ateliers, expositions, concerts signés par des artistes de renommée internationale, auront lieu à Citerne Beirut, le nouveau théâtre mobile créé par Maqamat et situé à la rue d’Arménie à Mar Mikhael. Zoom sur le festival avec Mia Habis, co-directrice artistique.


Vous êtes à votre 13e édition. Etes-vous satisfait du parcours ?
Nous sommes très satisfaits de voir notre public grandir, de le voir heureux et de plus en plus exigent. Nous sommes très satisfaits également de voir des artistes aussi importants et talentueux, venir danser à Beyrouth et de n’avoir rien à envier à ce qui se passe à l’étranger! Bipod est un défi chaque année, le festival est en progression constante relevant de nouveaux défis à chaque édition. Même satisfait, Bipod ne se repose jamais sur ses lauriers. 

Quelles sont les nouveautés de cette édition ?
Nous sommes très fiers du focus allemand avec des premières mondiales telles que ‘Dance on |Man Made’ de Jan Martens, Helena Waldmann et Alias qui pourra être présenté grâce à la nouvelle structure de Citerne Beirut, puisque ce spectacle demande un théâtre adapté aux besoins pointus de la pièce. Cette édition proposera également de nouvelles collaborations avec le musée Sursock et la Galerie Tanit. Et la grande nouveauté de cette année est justement Citerne Beirut, notre nouveau théâtre mobile de 1000 m2 qui va accueillir le festival.

Pourquoi un théâtre ambulant ? 
Citerne Beirut est une initiative personnelle de Maqamat. Cet espace est plus qu’un théâtre ambulant, c’est un théâtre adapté aux besoins d’aujourd’hui dans le sens où il permet énormément de possibilités à l’intérieur et peut accueillir de la danse, mais aussi des pièces de théâtre, des expositions, de la musique et tout type d’évènement. Nous aimerions que Citerne Beirut devienne un espace d’ouverture, un espace de qualité artistique et surtout un théâtre qui propose un programme et une vision de l’art et de la scène, un lieu d’échanges et d’interrogations. Nous souhaitons que qu’il revive après le festival, mais pour cela nous recherchons encore des donateurs qui puissent rendre cela possible. 

Pourquoi avoir introduit un programme de concerts dans un festival de danse contemporaine ?
Le programme de concerts a été introduit suivant la vision du théâtre qui se positionne cette année comme lieu d’échanges et de rencontres. Les concerts permettent aux spectateurs de Bipod de ne pas s’en aller après les spectacles, mais plutôt de boire un verre, manger, écouter de la bonne musique, échanger et rencontrer les artistes. 

La performance la plus importante du festival ?
C’est la première fois dans Bipod que nous présentons un spectacle sur quatre soirs… ‘Le poids des éponges’ est juste époustouflant, Wayne qui présente les meilleurs danseurs du monde, Thomas Noone, Helena Waldmann ainsi que Lutz Foster. Le programme entier a toute son importance. Les spectacles sont choisis au compte-goutte et nous avons beaucoup de chance de recevoir tous ces artistes dans cette 13e édition. Nous sommes également très heureux de pouvoir organiser la sixième édition de Moultaqa Leymoun au sein du festival. Cette plateforme qui présente des artistes du Liban et de différents pays arabes a toujours un impact très important. Elle attire en grand nombre chaque année, la curiosité des programmateurs internationaux, et permet de créer de nouvelles opportunités aux artistes. Entre autres, après l’édition de l’an passé, une tournée dans 9 festivals en Italie a été organisée pour plus de 5 artistes présentés dans le cadre de la plateforme. Aussi, Maqamat vient tout juste de revenir du Hellerau Center en Allemagne où nous avons organisé 2 semaines de festival englobant danse, musique, films et photos et présentant des artistes tels que Gilbert Hage, Rabih Mroueh, Myriam Boulos, Bassam Abou Diab, Guy Nader, Warmholes, Ahmad Ghossein, Ziyad Sahhab et beaucoup d’autres. 
 


 

> Consultez le programme en cliquant ici
 


 

[Photo : © Joe Kesrouani]
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo