ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Rencontre avec Olivier Jacquemond

17/01/2019|Zeina Saleh Kayali

Ecrivain, poète et philosophe, Olivier Jacquemond mène une expérience littéraire trans média et trans artistique sur Instragram, intitulée @livrefantome. Pour l’Agenda Culturel, il parle de son dernier ouvrage, ‘Le jeu et l’ennui’ publié aux éditions Lurlure.

O. est un enfant pas comme les autres, dont le profond ennui génère une immense créativité. Est-ce vous ?
Je crois au contraire que O. est un enfant comme les autres. Pourquoi à votre avis tous les enfants cherchent-ils à devenir très tôt adultes ? Parce que les adultes peuvent faire tout ce qu’ils veulent et que ça donne terriblement envie. Ceci dit, les enfants uniques souffrent, c’est vrai, un peu plus que les autres d’ennui et doivent apprendre à se débrouiller avec eux-mêmes pour réussir à s’occuper. Ça a été mon cas pendant 9 ans, avant que mon petit-frère ne me rejoigne. 

Selon vous l’ennui est-il le ferment de tout, comme le dit l’écrivain Saul Bellow que vous citez ?
Je pense, oui, que l’ennui est une chance pour l’enfant. Une chance de s’éveiller, de développer sa curiosité, de peupler son monde intérieur. Tout ce que j’ai semé petit, je continue à en récolter les fruits aujourd’hui. Avec les écrans dès le plus jeune âge, j’ai peur qu’on détruise cette faculté d’ennui, et qu’on détruise la possibilité de mondes intimes.

O. est-il un grand dépressif ?
J’espère que non ! Si c’est moi, ce O., je ne le crois pas. Hier soir, je regardais une petite série divertissante sur Netflix, et l’un des personnages disait : La dépression nait de la répression… de nos sentiments, de nos désirs, bref de ce qui fait la vie. L’écriture, c’est l’inverse, c’est un privilège de pouvoir fantasmer en toute impunité, et avec l’incroyable prétention d’être lu par d’autres, qui plus est ! En tout cas, pour en revenir à l’ennui, il ne faut pas avoir peur de cet affect, ce n’est pas notre ennemi. Il faut être à son écoute. C’est un très bon conseiller. 

Qui est Dominique le Tricoteur ?
C’est une forêt. Promenez-vous dans ses dessins, aventurez-vous dans ses recoins, glissez-vous dans ses courbes, et vous découvrirez peut-être une part cachée et insoupçonnée de vous-même. Chaque livre de Dominique le Tricoteur invite à divaguer. 
Gardons le mystère !

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo