ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Rencontre avec Vicky Mokbel

03/04/2019




Parlez-nous de la genèse de votre exposition Urbaneyes
Photographe essentiellement publicitaire, j’ai collaboré avec les agences de pub, des magazines, et des commandes pour le Moyen-Orient. Je me suis longtemps dédiée aux commandes pour les clients et à mes enfants. Quand j’ai pu me libérer de certaines contraintes, j’ai enfin eu la possibilité de me consacrer à mon travail personnel. J’ai donc allié mes deux passions la photographie et l’architecture. Urbaneyes est le fruit de ses deux amours.

Quelles sont les villes que vous avez traversées pour concevoir les œuvres de votre exposition ?

À partir de 2014, ma démarche a commencé à prendre forme, j’ai sillonné plusieurs villes, entre autres Paris, Milan, Montréal, Miami, et bien d’autres et ce jusqu’à ce jour.

 

Pourquoi avez-vous opté pour le format carré ?

Durant mon expérience professionnelle de 5 ans à Paris, j’ai travaillé avec plusieurs formats d’appareils photos : grand format Sinar 4x5 inch, moyen format Hasselblad 6x6 cm et bien sûr le 24x36 mm. J’ai assez rapidement adopté le format 1:1 que je considère plus esthétique, c’est donc devenu mon format de prédilection. Il n’impose pas un choix de cadre : horizontal ou vertical, il correspond à ma personnalité carrée, organisée que vous pouvez d’ailleurs retrouver dans mes photos.
 

Comment est née votre passion pour l’architecture ?

Bac scientifique en poche, je me destinais à étudier l’architecture à l’AUB. Le destin en a voulu autrement à cause de la guerre, l’accès à l’université étant impossible. Profitant d’une année sabbatique (en attendant de voir la situation au Liban), je m’inscris à Paris pour un an dans une école de photo pour approfondir les techniques de mon hobby. Et la magie opère, une révélation au vrai sens du terme m’est apparue, c’était le moyen d’expression le plus adéquate à ma personnalité. Cependant, j’ai toujours gardé une fascination pour l’architecture contemporaine. 
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo