Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Programme de soutien « Art et Territoire » : la création artistique investit le patrimoine libanais à Tyr et à Niha (Bekaa) !

Art

INITIATIVEART
28/07/2022

Le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France a lancé, pour l’année 2021/2022, un nouveau programme de soutien à la culture au Liban, « Art et Territoire », qui vise à soutenir des projets artistiques dédiés à la mise en valeur du patrimoine libanais. En collaboration avec des structures locales et des municipalités, ce programme met l’accent sur la création contemporaine et l’importance de son ancrage au cœur des territoires.

 

« Art et Territoire » est porté par l’Ambassade de France et les antennes de l’Institut français du Liban en région (Tripoli, Jounieh, Deir el Qamar, Saida, Tyr, Nabatieh, Zahlé, Baalbeck), en partenariat avec la Direction générale des antiquités (DGA) libanaise.

 

Une diffusion artistique au cœur du territoire

« Art et Territoire » est consacré à des projets d’artistes résidant au Liban, conçus et élaborés sur des sites archéologiques ou patrimoniaux libanais, réalisés en collaboration étroite avec une structure culturelle locale et/ou une municipalité.

 

Ce programme a pour vocation d’encourager la création libanaise en contribuant activement à sa diffusion sur l’ensemble du territoire. Il s’inscrit dans l’action d’appui aux acteurs libanais du secteur culturel menée par le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France. Son objectif est de créer et de renforcer un réseau de partenaires nationaux (municipalités, associations, structures et acteurs culturels) pouvant s’approprier et perpétuer un nouveau modèle de création et de diffusion culturelle au Liban, où art et patrimoine se nourrissent mutuellement

 

Une sélection reflet de la diversité et de l’engagement artistique libanais

11 projets faisant preuve d’une grande originalité et d’un véritable ancrage territorial ont été retenus par le jury. Ce jury, constitué de représentants de l’Institut français du Liban, de la DGA, de l’IFPO et d’acteurs culturels partenaires, a choisi de privilégier la variété des disciplines artistiques : musique, performances théâtrales, installations immersives et interactives, arts visuels etc. Une place particulière est accordée aux propositions conçues avec des structures engagées auprès de la société civile, favorisant les problématiques liées aux libertés, au pluralisme, à l’environnement, à l’égalité de genre et qui par leur action promeuvent la culture comme outil de développement durable.

 

Ces projets impliquent ainsi des artistes locaux et des habitants au sein de lieux patrimoniaux d’exception et parfois peu fréquentés par le public. Ils reflètent parfaitement la diversité et l’engagement artistique libanais envers la société civile.

 

La mise en valeur du patrimoine libanais
Les sites archéologiques qui seront investis par les artistes ont été sélectionnés par la DGA. Répartis sur l’ensemble du territoire, ils incarnent la diversité et la richesse du patrimoine libanais.

 

Les projets artistiques retenus valorisent à la fois l’histoire récente et ancienne du site, sa géographie, sa topographie, ses particularités et résonnent de façon polysémique avec les territoires qu’ils habitent en investissant un langage artistique original. Les onze projets lauréats invitent en outre à un brassage des publics dans la durée et à la participation de spectateurs scolaires et universitaires activement intégrés dans la découverte des propositions.

 

INAUGURATION DE L'ITINERAIRE CULTUREL INTERACTIF WOUJOUD

« Tyr Interactive Heritage Itinerary » 

Vendredi 22 juillet de 17h à 20h30 Tyr, depuis la corniche Al Kharab jusqu'au site archéologique, en passant par la vieille ville. Promenade artistique et archéologique menant au site de Al Mina en passant par Beit al Medina, tout au long duquel sont proposées des installations interactives pour découvrir le site.  Haut lieu de l’Antiquité phénicienne, la ville de Tyr bénéficie d’une position géographique unique et a vu se succéder de nombreuses civilisations au cours des siècles. Les sites El Bass et El Madina en sont des témoins particulièrement remarquables. A l’époque romaine, le site d’El Madina était le centre politique, religieux et culturel de la ville. En face, dans une partie à présent immergée, se tenait un port commercial très actif. Le site archéologique de Tyr El Madina est quant à lui très prisé et fréquenté par les touristes, avec ses vestiges de colonnes et de mosaïques romaines et byzantines. Le quartier résidentiel autour de Beit El Madina se trouve à quelques pas du site archéologique. Cette partie de la ville se distingue par ses airs de village, avec des rues étroites et une abondance de petits commerces et de cafés. Il est difficile de se rendre compte de l’importance du rôle de ses habitants, qui font vivre ce quartier à travers leurs traditions, contes, activités culturelles, et surtout grâce à leur  hospitalité. L’objectif de ce projet est de créer un lien entre la ville contemporaine et les vestiges archéologiques, souvent perçus comme des entités opposées, à travers un itinéraire et un narratif. Il vise à relier et forger une mémoire collective autour du site archéologique El Madina et son environnement urbain en tissant des liens avec des interventions artistiques et les habitants. Cet itinéraire réalisé et conçu avec les artistes et les habitants de Tyr  s’appuie  sur 3 volets : Ain El Madina, Al Hakawaty et Sandouk Al Forja. C’est un espace narratif et participatif commun, culturel et historique par nature. Du 20 au 26 juin dernier, l’équipe de Woujoud a mené des ateliers participatifs avec des acteurs locaux  de Tyr, qui ont échangé et travaillé avec les artistes libanais sélectionnés dans le cadre de ce projet, à  la création de plus de 10 œuvres d’art.

Celles‐ci forment un parcours qui a été inauguré le vendredi 22 juillet, en présence de tous les participants et soutiens du projet.

 

 

INAUGURATION : « NIHATHA »

de Kinda Hassan, Walid AbdelNour, Rabih Gebeile, Leila Haoui et Hadi Chouéri 

(Collectif Yazan)

 

« NIHATHA » est une installation interactive, sonore et visuelle in situ sur le site du temple de Niha, à 8 km de Zahlé. Les artistes ont reconstitué un dispositif divinatoire, une sorte d’oracle contemporain, amplifiée par la réverbération naturelle du temple, en résonance avec les enjeux du site. Le public pose sa question. L’oracle, comme la nature autour, y répond, en sons, voix, signes, avec la marge d’interprétation et de co-création réservée au questionnant devenu acteur poétique du lieu et de ses vestiges. 

 

A savoir

Samedi 30 et dimanche 31 juillet de 16h à 20h au Temple de Niha

Navette gratuite depuis Zahlé

Infos et réservations au 70 273 549

 

Kinda Hassan, créatrice sonore, réunit autour d’elle Walid Abdelnour (vidéaste), Rabih Gebeile (compositeur, artiste sonore), Layla Haoui (3D mapping), Mr Stock (Audio System Design) et Hadi Choueri (dramaturge, archéologue) pour créer un espace vécu, relationnel, imaginé, inspiré du féminin divin (le temple étant aussi dédié à Atargatis, déesse des eaux, du destin et de la fécondité), et de la Tyché retrouvée sur le site - cette déesse de la fortune, des coups aveugles et arbitraires du destin qui nous sont devenus désormais familiers. yazanbeirut.or

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)