Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Le Musée Mikhail Naimy

Patrimoine

27/06/2022

Le Musée Mikhail Naimy, expose la vie du philosophe et poète libanais Mikhail Naimy. Sa petite fille, Suha Naimy, expose au public leur maison d’enfance, gardée telle quelle et qui retrace les moments personnels et les écrits philosophiques des 20 dernières années de son grand-père. Suha nous raconte qui était ce grand homme et répond à nos questions. 

En quelques mots, comment décririez-vous votre grand-père ?

Mikhail Naimy n'a jamais été marié pour des raisons philosophiques et mystiques qui lui sont propres. En ce qui concerne les liens de sang exacts, il est l'oncle paternel de ma mère May Najeeb Naimy - sa nièce, qu'il appelait son "ange gardien". Lorsque Naimy est revenu de son séjour de vingt ans aux États-Unis, en mai 1932, il a vécu avec la famille de son frère Najeeb, sa femme Zakieh et leurs trois enfants May, Youssef et Nadeem, qui étaient comme ses enfants spirituels. Lorsque ma mère a épousé mon père, Fawzi Haddad, son cousin maternel, ils se séparèrent quelques temps plus tard alors qu'elle était enceinte de moi. C'est Mikhail Naimy, que j'appelle Jeddo Mischa, qui l'a accueillie et qui lui a offert un foyer. Par conséquent, Jeddo Mischa est une figure paternelle pour moi et je suis sa fille spirituelle.  Il est mon foyer et, avec ma mère, il est l'amour de notre vie. Sans lui, je n'aurais pas eu de véritable famille. Je suis Suha Haddad sur la carte d'identité, mais parce que j'ai été élevée par Mikhail Naimy, dans sa maison et par ma mère May Naimy, on m'appelle Suha Naimy. Et ensemble tous les trois, nous formons la famille Mimasuna (Mikhaïl, May, Suha, Naimy). 

 

Comment avez-vous réussi à reproduire exactement la même maison de Zalqa à Mtayleb ? 

Au moment du déménagement, j’ai choisi un appartement avec le même nombre de pièces et la même configuration pour recréer l’esprit de notre ancienne demeure. Aujourd’hui ma maison à Mtayleb est le musée de Mikhail Naimy. Un musée qui expose la vie et les réflexions de Naimy, plus précisément ses vingt dernières années. 

 

Combien de personnes par an visitent le musée ? De quoi voulez-vous que les gens se souviennent après leur visite ? 

Le nombre de visiteurs varie parfois entre dix à soixante par jour. La visite a pour but de mettre en lumière les principales étapes de la vie de Mikhaïl Naimy en général, avec un accent particulier sur ses vingt dernières années. Elle amène le visiteur à comprendre les principaux axes philosophiques de Naimy, qui sont reflétés dans l'exposition de certains objets personnels tels que des photos ou des manuscrits. L’objectif principal de la visite est d'informer, d'éduquer, de marquer et finalement d'appeler à l'action.

 

Organisez-vous des événements, des conférences, des lectures ? 

Chaque année, autour de la date de naissance de Mikhaïl Naimy (17 octobre 1889) et de celle de sa disparition (28 février 1988), ainsi que la date de disparition de May Naimy (15 janvier 2014), la Maison-Musée Mikhaïl Naimy à Mtayleb ouvre ses portes au public de 11 heures à 18 heures sans rendez-vous préétabli. 

 

La phase du Coronavirus a empêché le Musée-Maison d’abriter toute activité culturelle mais maintenant les cercles de lecture d'une heure sont de nouveau de retour tous les vendredis à la fin de chaque mois, à 18 heures. Les amoureux de Mikhaïl Naimy lisent des passages de ses œuvres et des discussions s'ensuivent généralement dans une atmosphère conviviale et cordiale. 

A savoir

Pour obtenir une visite guidée, cliquez ici

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)