Fil Info
10ème édition du « Choix Goncourt de l’Orient » : Le prix est décerné à « S’adapter » de Clara Dupond-Monod
Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

La Sainte Vierge en musique

Musique

MUSIQUE
08/06/2020|Zeina Saleh Kayali

Photo : Miraicon

( Virgin of Roses ) : Aged Icon with Silkscreen printing on canvas of the Virgin Mary and Child.

Facebook ; Instagram

 

Après les enfers il nous fallait un peu de sainteté ! Jusqu'ici nous n'avons pas abordé la musique sacrée et je vous propose pour ce 8e épisode de Thème et variations de nous pencher sur la Sainte Vierge et de voir comment les compositeurs à différentes époques lui ont rendu hommage. J'avoue avoir eu beaucoup de mal à faire un choix, tellement il y a de possibilités et j'aurais pu sélectionner pour vous au moins 30 Ave Maria, sans compter les Stabat Mater, Salve Regina et autre Magnificat, mais tenons-en à nos 8 extraits et peut-être que vous aurez envie d'en savoir plus par vous-même. 

 

 

1- Tomas Luis da Victoria (1548-1611) Ave Maria 

Nous sommes à l’apogée de la musique de la Renaissance espagnole et Tomas Luis de Victoria en est l'un des plus célèbres représentants. Parmi ses nombreux motets (pièce vocale polyphonique sacrée) ce merveilleux Ave Maria, dont vous apprécierez l'épure et la simplicité.

 

2- Antonio Vivaldi (1678-1741) Magnificat
Le Magnificat est le cantique chanté par la Vierge Marie après l'Annonciation, lors de la visite qu'elle rend à sa cousine Elisabeth, plus âgée qu'elle et enceinte d’un garçon, celui qui sera Saint Jean Baptiste. C’est un texte qui a beaucoup inspiré les compositeurs (même luthériens comme JS Bach!) mais c’est un extrait de celui de Vivaldi que je vous ai choisi. Celui que l’on appelait « le prêtre roux » était, d’après les musicologues, beaucoup plus roux que prêtre ! Il composait notamment pour les orphelines de l’Ospedale della Pieta à Venise, qui étaient d’excellentes musiciennes. Vivaldi, lui-même violoniste virtuose, a énormément fait avancer l’art du violon par ses multiples compositions.

 

3- Giovanni Battista Pergolesi (1710-1736) Stabat mater

Le Stabat mater est un texte datant du 13e siècle et qui décrit la douleur de Marie au pied de la croix de son fils. Ici la Vierge est évoquée comme une femme qui souffre et non comme la glorieuse reine des cieux. Ce texte a également inspiré de nombreux compositeurs à différentes époques et il a été traité de multiples façons (grandiose comme chez Dvorak ou beaucoup plus intimiste comme chez Vivaldi). Je vous ai choisi une version extrêmement émouvante, celle de Pergolese (mort à 26 ans!) mais qui a quand même eu le temps de laisser quelques merveilles au patrimoine musical baroque.

 

4- Franz Schubert (1797-1828) Ave Maria 

En voici un autre qui est mort très jeune (31 ans!) et qui nous a laissé une nombreuse et foisonnante œuvre très représentative de la musique romantique. Vous reconnaîtrez aisément cet Ave Maria que l’on chante beaucoup dans les cérémonies de mariage

 

5- Gounod (1818-1893) / Bach (168 5-1750) Ave Maria  

Sur le premier prélude du Clavier bien tempéré de JS Bach, Charles Gounod a eu l'inspiration d'une mélodie toute simple en hommage à la Sainte Vierge. Voici encore un Ave Maria très célèbre et que l'on entend également beaucoup dans les cérémonies nuptiales

 

6- Francis Poulenc (1899-1923) Salve Regina (Le dialogue des Carmélites) 

Comme Jules Massenet dont je vous ai déjà parlé, Poulenc a surtout été mis à l’honneur par des interprètes anglais ! Le catalogue de cet immense compositeur oscille entre des œuvres considérées comme légères et d’autres extrêmement profondes, notamment au moment où il fait une crise mystique, ce qui lui vaudra le surnom de « moine et voyou ». Son opéra, Le Dialogue des carmélites, tiré de la pièce éponyme de Georges Bernanos raconte la bouleversante (et vraie) histoire des Carmélites de Compiègne qui, pendant la Révolution française, furent guillotinées pour n’avoir pas voulu abjurer leur foi. Voici la dernière scène celles où les religieuses montent sur l’échafaud en chantant un Salve Regina (Salut O Reine). Vous remarquerez le bruit cinglant de la guillotine qui tombe.

 

7- Omar Rahbany (né en 1989)

Et voici un Ave Maria libanais ! Il en fallait un quand même. Il est de Omar Rahbany illustre descendant de la célèbre dynastie musicale que vous connaissez. Cette pièce très émouvante a été composée et enregistrée pendant le confinement. 

 

8- Pour terminer un Salve Regina autrement plus joyeux que celui de nos malheureuses carmélites. L’inénarrable Louis de Funès en bonne sœur confite en dévotion marmonne des paroles inaudibles et néanmoins hilarantes.

 

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)