Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

‘Éclat d’une vie’ de Caroline Torbey

Livre

RENCONTRELIVRE
15/12/2021

Caroline Torbey publie “Éclat d’une vie”, un livre est un témoignage qui relate l'horreur de ce que vivent toujours les Libanais et lève le voile sur le « lent génocide » des habitants du pays du Cèdre pris en otage par leur gouvernement depuis de longs mois. Cet ouvrage, c'est aussi l'histoire pleine d'espoir d'une jeune femme qui survivra au drame et qui découvrira un éclat de vie parmi les éclats de verre qui parsèment son présent. Rencontre avec l’auteure. 

Présentez-nous votre ouvrage

C’est un témoignage de vie romancé qui met en scène une jeune femme qui subit de plein fouet la déflagration du port de Beyrouth. Elle raconte comment elle arrive à s’en sortir, et la rédaction de cet ouvrage l’accompagnera pas à pas dans sa guérison physique mais surtout morale de cette terrible expérience.  

Le titre évoque deux faces de l’ouvrage. D’un côté la face noire, sombre, dramatiquement douloureuse qui fait référence aux innombrables éclats de verre causés par l’explosion et à la souffrance d’un peuple, aux vies marquées par les blessures, les entailles, les balafres, les amputations, les reconstructions réparatrices et pire pour plus de 220 familles brisées à jamais qui ont perdu un ou plusieurs êtres chers. De l’autre côté apparaissent les éclats de la vie qu’on a tendance à ne plus remarquer quand tout va bien, tels que l’entraide, le souci de son prochain, l’inquiétude de personnes qu’on n’a pas vues depuis longtemps ou même perdues de vue et qui se soucient de notre bien-être via tous les nombreux réseaux sociaux actuels, et aussi la Lumière et l’espoir que l’on découvre au fil des pages et qui donnent la force à l’héroïne de se relever quand tout semble la terrasser. La détermination, le courage et la force de la Femme avec un grand F y sont mis à l'honneur. C'est un livre qui donne une leçon de courage et d'Humanité. Il est porteur d'espoir. 

 

Plus de 18 mois après l'explosion, à quoi pensez-vous quand vous passez près du port ?

Je pense à cet énorme et effroyable champignon qui me glace d’horreur chaque fois que je le revois sur les vidéos amateurs ou à la télé. Je remercie Dieu et je suis en premier lieu reconnaissante d’être toujours vivante ainsi que mes proches. Chaque fois que je passe devant les silos, je me rappelle combien je suis chanceuse d’être dans ma voiture en train de conduire ou d’écouter de la musique. J’espère que les coupables seront un jour punis, mais arriverons-nous à découvrir la vérité de ce drame ? J'espère que le Liban arrivera à se débarrasser de ceux qui l'ont conduit à ce stade. Je me désole en voyant des gens s’arrêter devant, étrangers comme autochtones, comme des touristes devant un beau monument, et photographier la tristesse du Liban. Mais aussitôt, je pense à la reconstruction possible et attendue de ce port pour en faire le plus beau et important de la région. J’ai vu des projets proposés et cela m’a fait chaud au cœur d’envisager la renaissance de cet endroit. De nouveau, l'éclat de Lumière qui l'emporte sur la tristesse.

 

Pensez-vous que ce drame a changé la vie des libanais sur le long terme ?

Oui, très certainement, en tout cas déjà la vie de tous ceux qui ont été meurtris directement et qui vont en garder des séquelles physiques et morales à vie.  

Mais ce qui est aussi certain, c’est que les Libanais ont encore une fois pris conscience trop violemment que le Liban subit cycliquement des évènements meurtriers malheureusement trop rapprochés, et qu’il est donc trop difficile de construire un avenir serein pour soi-même et pour ses enfants. Comment accepter de travailler dur, mettre des économies dans les banques pour assurer la retraite, acheter un appartement, le meubler, conserver les souvenirs dans le foyer familial, et imaginer tout perdre par la faute d’escrocs et d’incompétents en moins de temps presque qu’il faut pour le dire !  

Cette explosion a été la cerise sur la situation socio-politico-économique catastrophique que connait le Liban depuis 2019. Elle a été le détonateur qui a fait fuir bon nombre de Libanais. Combien sont partis juste après la catastrophe, laissant pratiquement tout derrière eux. Certains ont vendu à pris bradé leur appartement avec les meubles ! C’est dire l’état de non-retour qu’ils ont dû ressentir ! Ce drame a été un triste déclic pour une grande partie de la population qui ne croit plus dans son pays et préfère tout quitter, au risque d’affronter des jours ou des années difficiles, pour pouvoir garder la vie et la vivre de manière sereine et digne.

 

En tant que victime du drame, pensez-vous que vous recevrez justice un jour ?

Je le souhaite, mais plus les jours passent et plus j'en doute, et cela me révolte encore plus de l'avouer. Mais je souhaite beaucoup de courage et de force à ceux qui ont mission de faire éclater toute la vérité sur ce drame. 

 

Quel est votre message d’espoir ?

J’aime croire en la sagesse des proverbes. Si on dit aisément que « A toute chose malheur est bon », c’est que forcément une bonne chose va arriver. Et je suis convaincue que c’est au Liban et aux Libanais qu’elle est réservée.   

Les Libanais, où qu’ils se trouvent, ont toujours un bout de leur cœur resté au Liban, près de leurs proches et de leurs racines. Et puis moi je fais partie de ces irréductibles qui aiment vivre au Liban et je veux inculquer aux enfants l’amour et le respect pour ce petit pays que certains sont en train de détruire et d'humilier.

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

 

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)