Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Confessions en temps de Corona : Tania Hadjithomas Mehanna

Confessions

RENCONTRE
18/03/2020

Dans ces moments inédits de confinement mondial, l’Agenda Culturel va à la rencontre d’artistes et d’acteurs culturels de la scène libanaise pour écouter leur ressenti en ces temps de Corona.

 

 

Tania Hadjithomas Mehanna, journaliste, écrivain et hypnothérapeute.

 

Pensez-vous que cette situation va amener à un changement ? et si oui, comment ?

Il était temps que nous changions de rythme. La terre était sur le point d’imploser et nous avec. On était bien loin des choses essentielles de la vie qui sont l’amour, l’empathie et la bienveillance. Nous sommes à l’orée d’un nouveau monde que beaucoup dont moi attendaient depuis longtemps. Mais je n’aurai jamais imaginé que la transition allait être aussi rapide. Dès demain nous allons revoir nos façons de vivre, de nous comporter et j’espère nous mettre au diapason de notre planète et des animaux. Revenir à la terre est la seule solution. 

 

De quoi est fait votre quotidien en temps de confinement ?

Ma vie n’a pas beaucoup changéà vrai dire. Je prépare depuis deux ans un projet qui me tient beaucoup à cœur et donc mes journées sont consacrées à travailler dessus. C’est un projet assez important pour moi et très vaste donc j’en profite pour m’y donner totalement. J’étudie, j’apprends des choses, je suis des formations. J’ai remarqué cependant que depuis que nous sommes mis en quarantaine je travaille plus sereinement comme si je ne ratais rien de ce qui se passait dehors. Je suis dans ma bulle et j’y suis bien. J’ai été prise d’une frénésie de rangements au début et j’ai beaucoup jeté de choses dont je n’avais pas besoin. Je trie également mes archives et j’écris beaucoup.

 

Des petits bonheurs simples d’une vie active, qu’est-ce qui vous manque le plus ?

La seule chose qui me fait peur c’est de ne pas pouvoir voyager voir mes enfants qui sont à l’étranger. Le fait que les aéroports soient fermés me fait comprendre que finalement la distance n’est pas facile à vivre. J’aimerai juste que l’on soit réunis. 

 

Qu’est-ce qui ne vous manque pas ? 

Le rythme effréné. J’ai quitté mon poste de directrice de Tamyras parce que j’avais senti comme une urgence de ralentir. J’étais très stressée voulant toujours en faire plus. Depuis deux ans déjà, j’ai totalement changé et de rythme et de façon de vivre. Je suis devenue hypnothérapeute et je me sens tellement plus en phase avec mes désirs. Donc ce qui ne me manque pas c’est ce monde des affaires harassant et cette société de consommation incontrôlable. 

 

Pour tromper l’ennui que suggérez-vous à nos lecteurs comme : 

LIVRE : Les livres de Christian Bobin

ŒUVRE MUSICALE : Les chants byzantins de Hagia Sophia

RECETTE DE CUISINE : Un cocktail de banane, kiwi, orange, turmeric, poivre noir et gingembre pour booster l’immunité. 

ET AUSSI ? La méditation

 

Un mot d’encouragement

Cette période devrait permettre à tout le monde de reprendre contact avec soi-même, de trouver ses vrais besoins, de renouer avec les vraies valeurs, de s’occuper de soi, de rentrer à la maison car comme le dit Christian Bobin : Tout notre vie se passe à rentrer chez nous. 

 

Vos projets : 

Je travaille actuellement à affiner mes connaissances en hypnothérapie parce que je trouve que cet outil est extraordinaire. Cela peut nous permettre de changer en profondeur nos schémas de pensées qui peuvent parfois freiner notre évolution. Et le projet de ma vie est en route. Surprise ! 

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)