ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Voir son verre à moitié plein avec Kelly Haddad

01/08/2023|Lilia Geha

Entre les murs authentiques de L’atelier by Maher Attar, Kelly Haddad, artiste peintre libano-américaine, présente sa première exposition individuelle « Finding Calm in Chaos ». 15 travaux d’acrylique sur toile offrent aux visiteurs un aperçu intime de l’esprit de Kelly durant les sept dernières années et dévoilent un personnage que l’on retrouvera à chaque étape. Rendez-vous à Gemmayzeh jusqu’au 10 août pour une immersion dans un projet unique !
Lors d’une rencontre avec l’Agenda Culturel, Kelly Haddad dévoile son inspiration artistique et révèle l’influence de son expérience personnelle sur le projet.

 

Fusionner la psychologie et l’art

Kelly Haddad puise son inspiration dans son désir de comprendre les luttes internes humaines. Au Liban, elle cherche à briser le tabou autour de la santé mentale et la thérapie. Conseillère en santé mentale certifiée et formée en psychologie, Kelly communique à travers son art l’importance de normaliser nos tempêtes personnelles et nous donne le courage de trouver notre calme dans le chaos.

 

« Au fil des années, j’ai griffonné ce personnage et l’ai pris dans différentes situations du quotidien. Cette exposition en particulier tente de représenter l’expérience humaine dans le contexte du Liban et de la dépeindre à travers mon personnage. J'ai une formation en psychologie et suis également conseillère en santé mentale. J'ai donc voulu fusionner la psychologie et l'art pour raconter des histoires inspirées de ma situation à l'époque et susceptibles de trouver un écho chez beaucoup de gens qui vivent la même chose. »

 

Kelly amène son personnage avec elle au Liban et explore les différentes manières dont elle peut communiquer l’expérience libanaise. « J’ai rencontré des personnes qui menaient toutes sortes de vies différentes. Et ici, toutes ces vies s’accompagnent de problèmes. Pourtant, un thème majeur revient incessamment : l’effondrement de la santé mentale sur le plan social, politique et économique. Avec « Finding Calm in Chaos », je veux encourager les visiteurs à faire preuve d’introspection lorsqu’ils regardent les œuvres, se retrouver dans mon personnage, et les inviter à trouver leur calme dans le chaos ».

 

Voir son verre à moitié plein

« Je me suis beaucoup penchée sur le concept du verre à moitié plein ou à moitié vide. Lorsque j’allais à la rencontre des Libanais, je leur posais la question suivante : qu’est-ce qui fait que vous voyez votre verre à moitié plein et non à moitié vide ? En d’autres termes, qu’est-ce qui vous motive à vivre au milieu du chaos ? À travers les réponses que je recevais, je me suis rendu compte que le concept en lui-même était controversé, parce que la vie n’est jamais parfaitement divisée en deux, elle n’est pas à moitié bonne ou à moitié mauvaise. C’est ainsi que j’ai remis en question le concept lui-même et me suis concentrée sur la notion de l’eau en tant que médium de nos émotions. »

 

En nous guidant à travers son exposition, Kelly nous explique son choix de l’eau comme élément représentatif. L'eau, origine de tant de choses, est comme la vie : « nous y nageons, nous tentons d'y flotter ». L’eau est source de vie, comme elle peut être destructrice.

« À partir de ce concept d’eau qui représente notre vie et en m'inspirant des réponses des personnes, j'ai créé cette série dans laquelle j'ai emmené mon personnage à la recherche de réponses à la question suivante : comment trouvez-vous votre calme au milieu du chaos ? »

 

La coexistence du calme et du chaos

« J'ai créé mon personnage il y a plus de 7 ans. Elle est née de mes croquis à la maison. Ce personnage que je n'arrêtais pas de dessiner encore et encore dans différents scénarios était un moyen pour moi de surmonter mon anxiété et de ma dépression.

Ce personnage, c’est moi et c’est toi, dans le sens où elle représente l'expérience humaine et nos esprits. »

 

Kelly explique que souvent, lorsque nous souffrons, nous avons tendance à croire que quelque chose ne va pas chez nous. « Certes, il est normal de demander de l'aide, mais que cela ne veut pas dire que quelque chose ne va pas en nous. Le paradoxe du chaos et du calme qui se produit intérieurement dans nos vies quotidiennes devrait être un indicateur que nous sommes humains. Mon personnage est là pour aider les gens à accepter cette dualité, pour les réconforter en leur disant qu'il est normal de ressentir les deux à la fois ».

 

Le Liban, une source d’inspiration

« Venir au Liban a été une grande décision pour moi, décider de vivre ici pour la première fois. C'est la maison de mes grands-parents qui m'a convaincue : c'est mon espace de sécurité, je m'y sens toujours inspirée. Lorsque je suis arrivée au Liban, j’y ai trouvé le calme. La couleur crème des murs de leur maison se retrouve comme couleur de fond dans mes peintures. »

 

D'autre part, la narration de l’exposition a, selon l’artiste, beaucoup plus d'impact au Liban ; il n'en aurait pas été de même à New York. Les thèmes abordés à travers son art résonnent avec le contexte libanais, contexte dans lequel le calme se doit de cohabiter avec le chaos pour que la vie continue.

 

« Je souhaite également faire don de mon œuvre communautaire, « sans titre », à une organisation caritative qui s'aligne avec les thèmes que j'aborde. Selon moi, l'art a le pouvoir de toucher les gens sur le plan émotionnel. Il peut changer votre chemin de vie et vous offrir une toute nouvelle perspective. L'art, en tant qu’initiateur de conversation, peut être un catalyseur pour guérir les traumatismes et surmonter ensemble les épreuves. Il suffit d'être vulnérable et de s’exprimer. »

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo