ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Un hymne à la différence

28/09/2023

Un hymne à la différence, un cri du cœur de la mère qui porte sa fille autiste comme un talisman, comme on porte la vie au-delà de cette vie. C’est à la fois un chemin de résilience et d’amour inconditionnel.

Ce livre, c'est l'histoire de Céline, une étoile étincelante au cœur de l’obscurité et de la guerre du Liban qui illuminera votre cœur. 

Ce témoignage captivant est garant d’espoir. Il vous permettra de vous découvrir à travers certaines épreuves que d’autres auraient vécues…

 

 

Céline est votre premier livre, paru aux Éditions Artliban Calima. Pourquoi avez-vous attendu les 30 ans de Céline pour écrire ce récit ?

J’ai écrit une partie de ce récit pendant les trois mois de confinement. Céline était revenue vivre avec nous et sa présence a éclairé notre relation, l’a rendu plus profonde.

 

Que ressentez-vous quand vous réalisez que vous n’êtes pas seule au monde, que d’autres mères vivent la même histoire ?

Quand on réalise le drame qui s’abat sur nous et sur notre fille, on est terrassé par la peur. Ensuite, j’ai cherché des ouvertures pour ouvrir un espace de compréhension et pour sortir de l’ignorance et de l’isolement.

 

À qui adressez-vous surtout cet écrit ? 

J’adresse ce récit à Céline, afin qu’elle existe et rayonne en dehors de l’anonymat ou de la vulnérabilité. Ensuite, à ma petite famille qui a été un support permanent, et à toutes les personnes empathiques envers ce mystère.

 

On sent l’absence de votre mari dans ce long périple. Pensez-vous que les mères soient plus aptes à gérer des enfants différents ?

Je ne pense pas qu’il faille généraliser. Les mères sont de par leur nature porteuse d’instinct maternel. L’accueil d’un enfant vulnérable, atteint de handicap est une épreuve difficile pour toute la famille. Le chaos s’installe rapidement avec les crises et l’âge de la puberté.

Mon mari était dépassé au départ par la situation malgré son affection.

Le chemin de vie avec Céline nous a aidé à mûrir l’essentiel et a fait évoluer notre conscience collective.

 

 

Ishtar Jaulin signe son premier livre Céline le samedi 7 octobre entre 15h et 18h à Dar El Nimer, Clémenceau, dans le cadre de l’itinéraire littéraire du Festival Beyrouth Livres 2023.

 

‘CÉLINE’ d’Ishtar Jaulin aux Éditions Artliban Calima

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo