ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Un collectif de 31 artistes corses au chevet du Liban

10/04/2023|Zeina Saleh Kayali

Quelle est la genèse du projet ART pour le Liban ? 

Tout est parti de ma rencontre avec l’artiste corse Ange Félix qui, ému par ma chanson Altru Mondu, a érigé une sculpture représentant le Cèdre du Liban, à partir de matériaux de récupération. Il avait tenté, en 2020, de visiter notre pays, mais la pandémie avait contrecarré ses projets. L’artiste a offert la sculpture afin qu’elle fasse l’objet d’une vente aux enchères au profit de l’association Achrafié 2020 dont je suis membre d’honneur et qui vient en aide à 1124 familles libanaises en difficulté majeure

 

Que s’est-il alors passé ? 

Je rencontre Pierre Farel, artiste corse de grande notoriété et ami du Liban, et lui raconte l’histoire. Il trouve l’idée excellente et décide de mobiliser ses amis artistes pour un projet similaire. Autour de lui 31 artistes, peintres, photographes, sculpteurs, tous corses, ont répondu présent et participé à cette opération d’envergure dont les recettes ont été partagées par moitié entre Achrafié 2020 et les artistes eux-mêmes (qui sont loin de rouler sur l’or, ne l’oublions pas !), par l'intermédiaire de la plateforme JUST HELPafin de faciliter la tâche des associations et de préserver la transparence.  Cette opération a donc aidé deux peuples, le Corse et le Libanais. 

 

Comment s’est déroulée la vente aux enchères ? 

L’association Dammi a Manu présidée par Pierre Farel, a agi en total bénévolat et a assuré l’organisation de cette vente aux enchères. Soixante-treize œuvres ont été exposées à l’Espace Diamant mis à notre disposition par la mairie d’Ajaccio qui a parrainé l’événement et a assuré l’aménagement de l’espace ainsi qu’une équipe technique. Le commissaire-priseur Antoine Bettini a prêté son maillet à titre bénévole, France 3 Viastella a été partenaire en assurant la couverture médiatique de la vente.

 

L’opération a-t-elle été un succès ? 

Oui ! 29 œuvres ont été vendues pour un chiffre d’affaires dépassant les 20.000 Euros. Je tiens à remercier l’artiste Pierre Farel, l’association Dammi a manu et ses bénévoles qui sont venus nous porter main forte ainsi qu’à Sylvie Ghislain Leandri. Je tiens également à remercier tous les acteurs de cet événement pour leur solidarité envers le Liban : les 31 artistes, le public venus nombreux, la mairie d’Ajaccio, le personnel de l’espace Diamant, Ajaccio Culture, Antoine Bettini le commissaire-priseur, l’artiste Ange Felix et père Louis Rahi .

 

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo