ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

« Traveller » : L’ôde au voyage de Youmna Chami

06/12/2022|Ilyana Hamti

Au coeur de Gemmayzeh, Youmna Chami Clémençot, architecte et photographe Franco-Libanaise nous invite à découvrir les différentes facettes de notre monde derrière son objectif, avec sa première exposition Traveller, du 6 au 31 décembre 2022, à la galerie photo ART DISTRICT.  Cette globe-trotteuse partage son goût pour l’Humain avec un grand H, toujours dans une démarche artistique.

 

“Quand j’ai fait mon premier voyage, je ne savais pas que j’aimais la photographie”. Pour Youmna Chami, tout commence en 2004. Un voyage au Vietnam qui va marquer définitivement sa passion pour la photo. De périple en périple à travers le monde, ce sera le début d’une relation inépuisable entre son appareil photo et elle.

Née au Liban pendant la guerre civile et arrivée en France il y a 20 ans, Youmna Chami trouve son échappatoire dans l’art. Bercée par les chansons de Brassens ou encore Barbara, elle raconte son parcours : “J’écrivais beaucoup de chansons et ensuite je suis entrée dans le cinéma puis quand j'ai fait mon premier voyage lointain, c'est là où la photo m’a intéressé”. Aujourd’hui, elle ressent le besoin de se reconnecter au Liban, mère patrie qui restera sa source d’inspiration :  “Je venais de quitter la guerre et c'est avec les années et surtout l’éloignement à Paris que l'intérêt est revenu pour le Liban”.

 

Boulimique de voyages, son intérêt pour l’inconnu reflète une profonde envie de découvrir là où elle n’a pas vécu :  "les gens en Europe me ressemblent, je ne vais que dans les pays en voie de développement parce que cela m’offre une grande proximité avec l’habitant que je n’aurais pas pu obtenir avec les Européens”. Voir du monde, des visages nouveaux, c’est ainsi que Youmna approche ces pays qui sont plus authentique, à son avis. 

Selon elle, la relation entre l’objectif et la personne varie selon la culture et le pays. Capturer l'authenticité d’un regard, d’une gestuelle ou d’un moment, n’aurait pas pu avoir lieu dans des pays occidentaux, car “un Français va tout de suite poser ». 

 

Polyvalente, Youmna s’est éprise de plusieurs formes d’art telles que l’écriture, le cinéma, mais c’est finalement de la photographie qu’elle tombe amoureuse, outil "le plus facile” pour accéder à la beauté du monde. Pour l’architecte d’intérieur, voyager sans photographier est inconcevable. “Pour moi la photo est associée au voyage, d’ailleurs je ne prends jamais de photos quand je ne pars pas”. 

 

Celle qui vit de “voyages en voyages” oscille entre l’aventure et son métier d’architecte et ne compte pas s’arrêter : "chaque début d’année j’ai déjà tous mes voyages de l’année qui suit (...) Je me réveille tous les matins de bonne humeur parce que je sais que dans les semaines à venir il y a tel voyage donc telle photo à faire.”

 

 À travers son exposition Youmna compte faire “voyager les gens”, et espère partager sa passion des horizons lointains avec le plus grand nombre !

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo