ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

"Gaudi", la nouvelle collection de Randa Tabbah

05/12/2022|Zoe Lunven

Il y a bientôt 30 ans, Randa Tabbah créait sa maison de joaillerie. Pour le lancement le 8 décembre de sa nouvelle collection inspirée de l’architecte catalan ‘Gaudi’, Randa Tabbah nous reçoit dans son atelier-boutique pour nous parler de son histoire et de son œuvre.

 

Votre famille a créé une maison de joaillerie il y a plus d’un siècle, cela a-t-il toujours été une évidence pour vous de perpétuer la tradition ?

J’ai grandi dans un milieu artistique. Petite, je regardais souvent mon père dessiner, peindre… communiquer son amour du métier. Il touchait à tout, même en dehors de son domaine de prédilection. Comme lui, j’ai pris conscience de mon besoin de créer et j’ai opté pour les Beaux-Arts. L’intérêt pour la joaillerie ne m’est venu que plus tard. Je vivais à Paris et c’est là que je me suis lancée dans des études de joaillerie à l’Ecole de Bijouterie de Paris avant de créer ma propre marque.

 

Vous souvenez-vous de votre première création ?

C’était une caricature de chameau que j’ai développée en bague ! L’inspiration animalière est intemporelle en joaillerie. L’idée de travailler sur le côté caricatural d’un chameau, en contraste avec les animaux plus majestueux communs en joaillerie, m’a beaucoup amusée.

Plus tard en 1993, je crée ma première collection ‘’New York’’, très marquée à l’époque par le dynamisme de la ville et les contours de ses buildings. Deux mois plus tard, j’y exposais à la galerie AARON FABER, NYC.

Pourquoi avez-vous décidé de vous éloigner des codes de la joaillerie traditionnelle ? 

Ça n’a jamais été un choix, je design depuis le premier jour en suivant mon instinct. D’un livre, d’un paysage, d’une simple photo, l’inspiration peut jaillir. Plus qu’à des codes de joaillerie, le fruit de ma création ressemble surtout à ma vie et mon expérience sensorielle, notamment visuelle.

 

Avec qui travaillez-vous durant le processus de création ? et où les bijoux sont-ils produits ? 

J’ai commencé par créer seule et fabriquais moi-même mes designs de bijoux, avant d’être accompagnée par mes filles. Elles ont chacune un background artistique différent, ce qui est très enrichissant. Nous réalisons toujours nos créations nous-mêmes, le côté artisanal faisant partie de notre identité. Parfois nous faisons appel à des ateliers de confiance, cela nous donne le temps de créer, ce que l’on aime faire le plus…

 

Quels sont les matériaux que vous préférez travailler ?

L’or reste pour moi un incontournable, mais j’adore expérimenter. J’ai déjà mélangé l’or avec du bois et j’ai également travaillé la résine quand j’étais en France. Pour la nouvelle collection, c’est l’émail qui prime. Je suis aussi très attirée par les pierres de couleurs. Chacune de mes pierres a été choisie avec soin, pour sa forme, couleur et rareté…

 

Comment définissez-vous votre nouvelle collection nommée « Gaudi » ?

L’architecte catalan Gaudí fait partie des créateurs qui ont sublimé la liberté des formes mais aussi celle des choix de couleurs. Après ces trois dernières années, j’ai eu besoin d’exprimer une émotion positive et pour moi les couleurs ont une force inestimable sur le moral. Pour cette raison et à ce moment de ma vie, j’ai eu l’envie d’explorer les détails si singuliers de l’univers de Gaudí.

 

Cela fait bientôt 30 ans que vous avez créé votre maison, vous avez collaboré avec de nombreux musées et artistes de renommée. Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ? 

Que mes filles reprennent le flambeau et continuent de créer librement.

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo