ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

To Beirut, hommage à la capitale du photographe d'Ammar Abd Rabbo

12/10/2020

Comment avez-vous vécu la catastrophe du 4 août ?
Au moment de l'explosion du 4 août, j'étais à Paris. J'ai vite pris la seule décision à prendre : rentrer à Beyrouth au plus vite. D'abord pour m'occuper de mon appartement, dévasté par le souffle, et surtout pour photographier, témoigner, raconter ce qui venait de se passer. Dès le lendemain, en fin de matinée, j'étais sur place je prenais des images.  
 

Qu'avez-vous choisi de montrer dans vos photos ?

J'ai voulu montrer ce que je voyais. Avec une certaine distance : il n'y a pas de photos des victimes ou des blessés, j'ai préféré prendre la distance nécessaire pour regarder l'événement dans toute son étrangeté, son surréalisme. On voit un énorme cargo sorti de la mer, on voit une montagne de maïs dans laquelle se promènent des gens, on voit des scènes qui font penser aux plages du débarquement en Normandie, en 1944. Parfois on pense être devant une scène sortie d'un film de science-fiction, comme Mad Max ou La Planète des Singes...

 

En tant que photojournalist, est-ce la première fois que vous êtes confronté à une telle destruction ?

J'ai déjà été confronté à des destructions similaires, mais plus limitées dans l'espace, là on est impressionné par l'étendue des dégâts. Puis surtout, c'est la première fois où quand j'entends les noms des victimes, j'en connais plusieurs, qui étaient des connaissances ou des amis. De même chez les blessés, j'en connais des dizaines. Puis de rentrer chez soi et d'être encore dans les destructions. Cela c'était une première.

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

 

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo