ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Rencontre avec Elie Gharzouzi

30/09/2019

Qu’est-ce qui vous a le plus amusé pendant l’élaboration de ce livre ?

Tout. Travailler sur ce sujet pendant un an et demi, la mise en scène de chaque image avec le photographe, la création des ambiances ou des bouquets de fleurs à mettre en place.

Il est à noter que les photos sont réelles : aucune d’entre elles n’est un montage. Elles sont la représentation fidèle de mon travail.

 

Toutes les maisons présentées dans votre livre se trouvent-elles au Liban ?

Toutes sont localisées au Liban, sauf deux qui sont situées au Qatar. Il était très difficile de photographier mes réalisations faites en Arabie Saoudite par exemple, donc pour le moment je me suis concentré sur ces lieux-ci. Cela n’enlève pas à la qualité des projets présentés dans mon livre puisque dans une carrière que l’on aime et qui nous passionne, chaque moment est marquant. Même le plus petit. Tous mes projets ont été un moment exceptionnel et important.

 

D’ailleurs, il y aura peut-être une suite, dépendant de l’accueil et des encouragements que recevra mon livre. Il y a déjà une centaine de librairies parmi les plus grandes en France qui ont demandé à avoir le livre.

 

Trouvez-vous qu’il y ait un changement global dans l’approche du design d’intérieur ?

Tout ce que nous faisions il y a 15 ans n’existe plus. Tout change. Le meuble que nous payions 30 à 40 000 euros à l’époque n’en vaut plus que 3000 ou 4000 aujourd’hui. A l’inverse, les meubles dont nos parents voulaient se débarrasser valent aujourd’hui une fortune. Ce sont des effets de mode et pour ma part, au cours de ma carrière, j’ai traversé au moins 10 effets de modes.

 

De toutes les époques et de tout ce qu’il se passe uniquement le valeureux et le très grand restent. 

 

Quelles ont été les influences marquantes de votre carrière ?

Les influences viennent au fur et à mesure du temps qui passe. Il y a toujours, comme dans tout, un courant, une mode, une évolution, et il en va de même pour la décoration.

Ces courants sont des influences que nous devons suivre, il est donc primordial d’être vigilant à ce qu’il se passe autour de soi. Je peux trouver l’inspiration en lisant, en allant à des expositions, ou encore au cinéma. 

 

Quels facteurs ont fait que le succès ait été au rendez-vous tout le court de votre carrière ?

Il est obligatoire de s’adapter. La décoration c’est comme une course, il ne faut pas se laisser traîner à l’arrière du peloton. Toutefois, certains restent dans un modèle fixe et gardent une clientèle nombreuse, car beaucoup ont un style en particulier, et y restent fidèle.

 

La clé est de savoir s’adapter tout en restant à l’écoute de clients aux goûts bien spécifiques. La création se trouve toujours en nous. Dès lors, il nous suffit de prendre une chose et d’en faire quelque chose. Il nous faut également aimer son travail, le faire par passion.

Je conclurais avec les mots de ma mère : la chance ne passe qu’une fois, il faut savoir l’attraper.

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo