ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Quoi de neuf au CPML ? La lettre S !

16/10/2023|Zeina Saleh Kayali

Le Centre du patrimoine musical libanais (CPML-espace Robert Matta) situé au Collège Notre-Dame de Jamhour a pour but de rassembler, conserver et valoriser tout ce qui se rapporte aux musiques libanaises, à ses compositeurs et à ses interprètes. Le CPML enrichit régulièrement ses collections en recevant des archives et de la documentation, de la part des compositeurs ou de leurs familles. Pour les lecteurs de l'Agenda Culturel, le CPML ouvrira régulièrement ses portes pour raconter et montrer ces documents émouvants, témoins uniques de la vie musicale au Liban.

 

La numérisation des archives du CPML avance grâce aux bons soins de sa conservatrice, Randa Sadaka et voici que la lettre S est désormais consultable à distance. 

 

Saad, Sœur Marana : Compositrice, Docteure en théologie et en musicologie, cheffe de chœur et fondatrice de l’Institut de musique Philokalia, Sœur Marana a confié au CPML plusieurs enregistrements de ses œuvres vocales et instrumentales, dont Miladiyat, Mother Mirror of the sky, Messe selon le rite syro-maronite d’Antioche et bien d’autres pièces d’un très haut intérêt musical et spirituel. Sœur Marana a en outre confié au CPML un recueil de partitions de sa composition intitulé Cantiques et hymnes, ainsi qu’un exemplaire de son ouvrage anthologique, La Physionomie monastique de l’ordre libanais maronite à la lumière de ses règles entre patrimoine et présent

 

La numérisation des archives du CPML avance grâce aux bons soins de sa conservatrice, Randa Sadaka et voici que la lettre S est désormais consultable à distance. 

 

Saad Amelya : Harpiste et compositrice, Amelia Saad mène une carrière internationale. Au CPML elle a déposé des enregistrements tels que Saga des Iles ou Paradis perdu, des partitions, un dossier de presse, des photos et son catalogue d’œuvres. 

 

Saad, Sœur Marana : Compositrice, Docteure en théologie et en musicologie, cheffe de chœur et fondatrice de l’Institut de musique Philokalia, Sœur Marana a confié au CPML plusieurs enregistrements de ses œuvres vocales et instrumentales, dont Miladiyat, Mother Mirror of the sky, Messe selon le rite syro-maronite d’Antioche et bien d’autres pièces d’un très haut intérêt musical et spirituel. Sœur Marana a en outre confié au CPML un recueil de partitions de sa composition intitulé Cantiques et hymnes, ainsi qu’un exemplaire de son ouvrage anthologique, La Physionomie monastique de l’ordre libanais maronite à la lumière de ses règles entre patrimoine et présent

 

Sabra Wadia (1876-1952): Ses archives ont fait l’objet d’une biographie parue en 2018 aux éditions Geuthner.  Leur numérisation fera l’objet d’un article à part.   

 

Safar Roula : Compositrice et mezzo-soprano, Roula Safar a même donné un concert au CPML en 2015. Elle y a déposé des enregistrements, notamment Racines sacrées et Vergers d’exil, ainsi qu’un dossier de presse. 

 

Salamé Samar : soprano ayant été l’une des premières artistes lyriques à défricher le patrimoine musical libanais. Elle a déposé au CPML un dossier de presse ainsi que des programmes de concerts. 

 

Sara Michel : pianiste et compositeur. Le CPML a reçu un enregistrement et un article sur sa musique. 

 

Sfeir El Khoury Julia : la compositrice colombienne d’origine libanaise a fait l’objet d’un article dans cette même rubrique, au moment où elle a remis ses archives au CPML, moment d’intense émotion pour elle, sa famille et l’équipe du CPML.

Lire aussi QUOI DE NEUF AU CPML ? JULIA SFEIR EL KHOURY

 

Sfeir Paul-César: Organiste et compositeur, il a déposé au CPML la partition de l’une de ses œuvres pour orgue, Acqua perigliosa . 

 

Solage Caroline : soprano et musicologue elle s’intéresse notamment à la création contemporaine libanaise. Au CPML, elle a déposé un article et des programmes de concerts. 

 

Soubra Wassim : Né à Beyrouth et résidant à Paris, c’est un compositeur dont le langage musical est un pont entre le classique, le jazz et l’oriental. L’une de ses sources principales d’inspiration est la musique de Jean-Sébastien Bach, compositeur qu’il vénère. Le CPML conserve l’enregistrement vidéo de l’une des œuvres majeures de Wassim Soubra, Les Jardins d’Adonis, opéra de chambre créé en 2014 au siège de l’UNESCO à Paris et programmée quelques mois plus tard par le Festival International de Baalbeck et le CPML. Également dans le fonds Soubra, des programmes de concerts, des articles et des enregistrements dont ses célèbres Sonates orientales

 

Succar Marc, né en 1969 et professeur au Conservatoire nationale supérieur de musique de Paris. Au CPML il a un dossier de presse et quelques photos. 

 

Succar Toufic (1922-2017) : Premier Libanais a avoir été admis sur concours au CNSM de Paris, il définit sa musique comme une "musique orientale renouvelée par la polyphonie. Directeur du conservatoire de Beyrouth, de 1964 à 1969, son immense catalogue compte un très grand nombre d'oeuvres vocales et instrumentales. Au CPML on peut trouver quelques partitions, enregistrement, un dossier de presse, des photos et des programmes de concert

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo