ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Plus d’excuses pour ne pas lire !

10/05/2023

L’Institut français du Liban propose à travers ses antennes et dans tout le pays 6 médiathèques ouvertes au public. Un projet de modernisation a été mis en place depuis un an et touche à son terme, pouvez-vous nous en dire plus ?

A travers le réseau de l’Institut français du Liban à Beyrouth et dans ses cinq antennes, six médiathèques sont implantées depuis de nombreuses années sur l’ensemble du territoire, dans la capitale mais aussi à Deir El Qamar, Jounieh, Saida, Tripoli et Zahlé. Elles fonctionnaient jusqu’à maintenant de manière « indépendante ». Le projet qui vient de s’achever a permis de les mettre en réseau. Très concrètement, cela veut dire qu’auparavant, un usager était abonné à une médiathèque précise et avait accès à son seul fonds de documents. Désormais, l’usager est abonné au réseau des médiathèques : ceci lui permet d’emprunter depuis n’importe quelle médiathèque un document provenant de n’importe quelle autre. Le fond mutualisé propose ainsi plus de 75 000 documents, couvrant toutes les littératures (jeunesse, roman, essais, bande dessinée, etc.), des périodiques, des DVDs… Surtout, c’est un réseau qui ne cesse de s’enrichir en continuant d’acquérir des nouveautés et de proposer un large éventail de l’actualité littéraire francophone.

 

Au-delà du nombre impressionnant de documents accessibles ce « nouveau réseau » des médiathèques permet-il de nouveaux usages ?

C’est tout à fait l’objectif. Un abonné peut par exemple emprunter un document à Beyrouth et le restituer à Deir el Qamar, ou inversement. Il est également possible de faire venir un document depuis une autre médiathèque. La modernisation s’est également accompagnée de la mise en place d’une nouvelle application smartphone « Bibenpoche » sur laquelle l’usager peut gérer ses réservations, emprunts, consultation du fonds… l’usager a également accès à Culturethèque, la bibliothèque numérique de l’Institut français accessible partout dans le monde, qui propose une formidable base multimédia francophone consultable en ligne. C’est ainsi une offre complète, multimédia, moderne incluant des outils innovants.

 

Quel rôle jouent aujourd’hui les médiathèques de l’Institut français du Liban dans la promotion de la francophonie au Liban ? 

Ce rôle est essentiel selon moi. Avec la succession de crises que traverse le pays depuis quatre ans, le pouvoir d’achat des Libanais est aujourd’hui fortement dégradé. Le livre, qui joue un rôle fondamental dans l’accès à la culture et l’ouverture sur le monde, est pour beaucoup devenu inaccessible en raison de son prix prohibitif. François Mauriac disait que « la lecture est une porte ouverte sur un monde enchanté ». Et c’est précisément de ce ré-enchantement du monde dont nous avons plus que jamais besoin. Dans un tel contexte, il nous a semblé vital de donner son plein potentiel à notre réseau de médiathèques qui offre une alternative pour permettre à tous les lecteurs curieux et passionnés d’accéder plus facilement aux livres en français, moyennant un abonnement à coût raisonnable (15 euros par an).

 

A votre avis comment se porte la lecture dans un monde envahi par les réseaux sociaux ?

On entend souvent dire que « les jeunes ne lisent plus ». Une étude du Centre national du livre en France a récemment montré que cet adage n’était pas totalement fondé. Les jeunes lisent énormément, mais différemment de leurs ainés : ils lisent des mangas, ils lisent des formats de textes courts, ils lisent sur tablettes et smartphones. 

Cette prise de conscience nous amène, avec les équipes de l’Institut français du Liban, à penser différemment la médiation et l’accès au livre des publics en général et des jeunes en particulier. Ainsi, de nombreuses animations sont proposées régulièrement dans nos médiathèques. Elles sont d’ailleurs et pour la plupart accessibles gratuitement à nos abonnés : rencontres avec des auteurs, ateliers de dessin, d’écriture ou de bande dessinée… Tout cela vise à donner l’envie de lecture à nos jeunes publics, à les intéresser à ces univers.

 

Pour « lancer » ce nouveau réseau des médiathèques de l’Institut français du Liban, vous organisez une tournée d’auteurs en médiathèques à travers le pays ?

Il était en effet important pour nous d’incarner le lancement de ce nouveau réseau par la présence d’auteurs et d’autrices dans nos médiathèques. Cinq d’entre eux, représentants emblématiques des littératures libanaises, se sont prêtés au jeu dans nos antennes de l’Institut français, venant nous rappeler à quel point ces médiathèques sont avant tout des lieux de vie et de rencontres. 

(Consultez le programme des rencontres ci-dessous)

 

Parmi ses actions en faveur du livre, l’Institut français du Liban a lancé l’an dernier une première édition du festival Beyrouth Livres, quel bilan en tirez-vous ? Une seconde édition est-elle à prévue ?

Le festival Beyrouth Livres a offert, après quatre années d’absence du salon du livre francophone, une suite et surtout un format totalement renouvelé. Cet événement inédit a comptabilisé quarante rendez-vous à travers le pays, plus d’une centaine d’auteurs et autrices programmés en provenance de 18 pays différents, 145.000 élèves qui ont participé aux quatre coins du pays au 1/4h lecture national et 23.000 festivaliers enthousiastes. 

Salué et apprécié par de nombreux Libanais, ce festival a été vécu par beaucoup comme une formidable bouffée d’air, et a contribué à rendre à Beyrouth son rôle de capitale littéraire régionale. 

Je peux d’ores et déjà vous annoncer qu'une deuxième édition sera proposée du 2 au 8 octobre prochains et que toute l’équipe de l’Institut français du Liban est à pied d’œuvre pour proposer de belles surprises.

 

PROGRAMME DES AUTEURS EN TOURNÉE DANS LES MÉDIATHEQUES DE L’INSTITUT FRANÇAIS DU LIBAN

 

MARDI 25 AVRIL A 10H 

Rencontre avec François Beaune

Médiathèque de Saida

 

SAMEDI 13 MAI A 11H

Rencontre avec Noémie Honein

Médiathèque de Deir el Qamar

 

VENDREDI 19 MAI A 10H
Rencontre avec Claire Nawfal
Musée du savon à Saida

 

SAMEDI 20 MAI A 11H
Rencontre avec Ralph Doumit
Médiathèque de Beyrouth

 

MARDI 23 MAI A 16H 

Rencontre avec Kamal Hakim

Médiathèque de Zahlé

 

VENDREDI 26 MAI A 11H

Rencontre avec Michèle Standjofski

Médiathèque de Tripoli

 

VENDREDI 26 MAI A 10H

Rencontre avec Claire Nawfal

Musée du savon à Saida

 

SAMEDI 27 MAI A 11H

Rencontre avec Ralph Doumit

Médiathèque de Jounieh

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo