ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Paroles d'hôteliers : Zeina Aboukheir directrice de La Moudira

15/03/2021

Comment voyez-vous l’hôtellerie de demain ? 

Comme un espace de liberté. Les gens ont souffert de la peur de la contagion et des mesures de confinement, de couvre-feu. Ils ont suivi les directives. Ils veulent se sentir à nouveau libres. Libres de choisir le moment où ils veulent venir. Donc je pense que le "last minute" va bien se combiner avec les réservations à plus long terme, en d'autres termes il faudra combiner ceux qui viennent sur un coup de tête et ceux qui ont concocté leur voyage comme un rêve pour subjuguer la déprime.

 

Les clients vont-ils avoir de nouvelles demandes et attentes ?

Ils ne veulent plus qu'on leur impose quoi que ce soit. Ils veulent choisir l'heure du réveil, avoir diverses options pour des visites, avoir des menus qui changent quotidiennement, avoir la possibilité de prendre leurs repas dans des endroits différents, au petit-déjeuner sur une terrasse au soleil, au déjeuner près de la piscine ou au diner dans un patio oriental. Ils sont dans l’humeur “je fais ça parce que j'en ai envie" et non parce que les organisateurs ont décidé à leur place.

 

Est-ce que les business model vont rester les mêmes à long terme ?

Le business model ne va pas changer fondamentalement. Les clients de La Moudira sont pour moitié des individuels et pour moitié venus par des agences de voyage. Outre les clients séjournant à l'hôtel, il y a beaucoup d'outsider qui viennent prendre un repas après une visite dans les ruines antiques qui se trouvent à proximité ou diner pour gouter une cuisine différente. Ce qui a changé c'est l'attrait des Égyptiens pour Louxor et pour les hôtels ayant une forte personnalité.

 

L’attrait pour L’Égypte ancienne ne va sans doute jamais changer, mais y a-t-il des nouvelles tendances pour découvrir ce patrimoine ?

L'Égypte reste un pays magique et ses trésors archéologiques émerveillent toujours autant. Mais aujourd'hui les touristes aiment aller dans le désert, et voguer sur des Dahabiya, ces bateaux à voile qui dérivent sur le Nil entre Louxor et Assouan avec des cabines de luxe. C'est le meilleur apprentissage pour savourer le temps qui passe.

 

Quoi de neuf à La Moudira après les périodes de confinement ?

La Moudira sort d'une semi-hibernation et avec le printemps la vie retrouve sa vigueur. Les oiseaux chantent et les arbres fleurissent. L'hôtel s'anime, se refait une beauté, il retrouve son activité et accueille ses clients qui lui donnent la vie par leur présence, leurs rires et joie !

 

http://www.moudira.com/en/home-en/

 

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo