ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

L’illustration, une passion devenue profession pour Lyna Maroun

27/05/2022|Juliette Pirot-Berson

C’est l’histoire d’une rencontre qui ne date pas d’hier : celle entre Lyna Maroun et le dessin. Dès son plus jeune âge, Lyna esquisse ses premiers traits, mais ce n’est que très récemment qu’elle décide de se lancer en tant qu’illustratrice. « J’ai toujours dessiné, mais je n’avais jamais fait ça professionnellement », explique-t-elle.

Partie aux États-Unis à l’âge de 17 ans pour y suivre une double-formation en beaux-arts et histoire de l’art, elle retourne ensuite s’installer au Liban. Enseignante à l’ALBA (Académie Libanaise des Beaux Arts) pendant un temps, puis marchand d’art, elle navigue dans le milieu artistique pendant plusieurs années .

 

Aujourd’hui, Lyna Maroun est revenue à son premier amour : le dessin. « J’adore dessiner, j’ai repris durant le confinement pour m’amuser, mes dessins ont plu et j’ai décidé d’en faire mon métier ». Une activité qui lui permet de s’épanouir. « Je me suis souvent demandé « qu’est ce qui me rend heureuse ? », et c’est le dessin en fait, je me suis retrouvée dans cet art ».

 

« Mon dessin c’est ma façon d’exprimer mes pensées ». En plus d’être son moyen d’expression privilégié, Lyna affectionne aussi le dessin pour ses vertus thérapeutiques. « Dans la vie on a besoin de se défouler, et c’est ma façon de faire sortir tout ce que j’ai à l’intérieur, dans les moments très difficiles, j’avais recours au dessin ».

Très habile de ses mains, Lyna Maroun s’est aussi exercée à la céramique ou à la peinture. Autodidacte, elle se perfectionne par elle-même et, pour le dessin, apprend à maîtriser les subtilités de la tablette graphique avec laquelle elle réalise ses illustrations.

 

« C’est quelque chose que je peux faire partout, je n’ai pas besoin d’un atelier ». Adepte du dessin digital pour la flexibilité et la liberté qu’il offre de travailler n’importe où, cette activité lui permet de s’inscrire dans la tendance du travail à distance, qui séduit de plus en plus depuis la pandémie de Covid-19.

Au départ, Lyna a débuté par des dessins de mode, avant d’élargir son trait à d’autres sujets. « J’aime la mode, la décoration, et je combine tous ces éléments que j’aime dans mon dessin ». Au fil du temps, son style s’est affiné et se distingue par l’association de nombreux motifs et couleurs. « Je suis un peu esthète, j’aime tout ce qui est beau », confie-t-elle. Beaucoup de ses illustrations mettent en scène des silhouettes féminines, ce qu'elle explique par sa sensibilité à la question de l’émancipation des femmes.

 

Si l’aventure dessinée ne fait que commencer, Lyna Maroun ne manque pas d’idées pour développer son activité d’illustratrice. « J’ai beaucoup de projets en tête, mais je suis en train de voir vers où me diriger ».

 

Instagram : @lynamaroun_

 

Bamleb : https://www.bamleb.com/guide

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo