ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Les variations de l’amour

27/08/2021|Zeina Saleh Kayali

Vous nous revenez avec un nouveau cycle de mélodies. De quoi s’agit-il exactement ?

Il s’agit d’une nouvelle collaboration entre Alexandre Najjar et moi. Nous avions déjà écrit ensemble « Six chants d’amour », lui les poèmes, moi la musique, il y a quelques années. Cette œuvre avait rencontré un grand succès lors de la création avec l’orchestre philharmonique du Liban en 2016. Cette fois-ci, il s’agit d’un nouveau cycle de mélodies, toujours sur des poèmes de Najjar, regroupées sous le titre « Variations amoureuses ». Il s’agit toujours de poèmes d’amour, mais la structure musicale est tout à fait différente. Autant, dans mes chants d’amour, je m’étais appliqué à ce que chaque mélodie puisse être chantée indépendamment d’une autre ; autant dans mon nouveau cycle les mélodies sont unies par un ensemble de thèmes cycliques. L’œuvre ne tiendrait pas debout si on en donnait que des extraits. Comme mes Chants d’amour, ces Variations amoureuses ont été écrites pour voix et piano, mais existent aussi dans une version avec accompagnement orchestral. La partition est éditée aux éditions United Music Publishing et on peut la trouver facilement sur Internet.

 

Les textes Alexandre Najjar sont une puissante source d’inspiration pour vous ?

Alexandre Najjar est un grand ami, avec qui j’ai donné beaucoup de concerts à l’occasion de la présentation de ses romans au Liban, en Espagne, en Suède… Sa poésie est claire et limpide, ce qu’on a pu dire aussi de ma musique. Ainsi, je crois que les deux se marient particulièrement bien, car nous sommes tous les deux obsédés par cette quête de clarté et par l’élimination de tout ce qui est superflu. C’est d’ailleurs pourquoi, musicalement, ma préférence va à des musiciens comme Ravel ou Debussy et la musique française en général.

 

Quand et avec qui envisagez-vous de créer cette nouvelle œuvre ? 

J’ai enregistré cette œuvre avec la soprano Magali Léger, qui est une interprète fabuleuse et qui m’a donné parmi mes plus grandes joies en tant que compositeur. Cet enregistrement est disponible dans la partition, via un QR code. Nous allons créer ces Variations amoureuses ensemble le 12 septembre prochain, à l’église Américaine de Paris.

 

Qu’avez-vous fait pendant le confinement ?

J’ai très bien vécu le confinement qui a finalement changé assez peu de choses dans ma vie quotidienne. Je suis pianiste et compositeur, donc j’ai depuis toujours l’habitude de rester chez moi à travailler, soit au piano, soit à ma table. J’ai écrit durant cette période une Romance pour alto et piano, dédiée à Alejandro Huertas Monge, ainsi qu’un concerto pour soprano colorature et orchestre, dédié à la soprano Libanaise Marie-Josée Matar. 

 

Revenez-vous bientôt au Liban ?

Il est difficile de faire des projections à long terme en cette période troublée, mais en principe il devrait y avoir ma prochaine création, une Messe en l’honneur de Saint Jean-Baptiste, pour chœur et piano, le 24 juin 2022 par la chorale de l’université NDU au Liban. Et aussi des projets d’enseignement mais il est trop tôt pour en parler.

 

Lien pour acheter la partition des Variations amoureuses de Nicolas Chevereau : https://ump.co.uk/catalogue/chevereau-nicolas-variations-amoureuses-voice-pno/

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo