ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

LES PÉRÉGRINATIONS DE LÉA #3

18/12/2019

Arrêt 1 : Chico Records - Hamra

Nombreux sont les DJ qui se sont donné pour tâche de dépoussiérer les vinyls de nos parents et grands-parents, si bien qu’aujourd’hui beaucoup de nostalgiques délaissent les plateformes de streaming pour se tourner de nouveau vers les vinyls. Chico Records est un lieu de pèlerinage pour les amateurs et collectionneurs à la recherche de pépites musicales. Fondée en 1964 par Khatchik Mardirian plus connu comme le co-fondateur du label Zida avec Ziad Rahbani, la très jolie boutique Chico Records est un lieu un incontournable où se réfugier par temps de pluie.

 

Chico Records 

Sadat-Sidani intersection, Hamra, Beyrouth

 

Arrêt 2 : Ecole Al Kassem -  Bourj Al Barajneh
Une cour d’école dans le camp palestinien de Bourj El Barajneh, les voisins se rassemblent pour assister à la représentation de la première pièce écrite par Fadia Loubani et interprétée par la troupe de théâtre nouvellement formée ‘The Theatre of the Women of the Camp’ (Le théâtre des femmes du camp). Good Morning My Lovers, raconte des histoires du quotidien qui esquissent les obstacles qui enserrent la vie des femmes palestiniennes doublement prisonnières de leur origine et de leur genre.

 

Good Morning my Lovers / صباح الخير حبايبي

Fadia Loubani et The Theatre of the Women of the Camp

 

Arrêt  3 : The Art of Boo
Quelques traits de feutre noir sur blanc pour raconter l'actualité du pays. Épurés sont les dessins de Bernard Hage a.k.a. The Art of Boo sur les réseaux sociaux. Plusieurs fois par semaine le dessinateur nous offre un regard incisif et satirique sur les évènements qui ponctuent la vie publique libanaise. Spécialement nécessaires dans les temps que nous traversons, les caricatures de The Art of Boo sont un antidote à la morosité et dédramatisent avec beaucoup d’humour et d’adresse des nouvelles pas toujours réjouissantes.

 

Facebook : https://www.facebook.com/boo.artpage/

Instagram : https://www.instagram.com/the.art.of.boo/

 

Arrêt 4 : Re-edit “Summer 91”  - Gemmayzeh
Le promeneur en arpentant la rue Pasteur, peut apercevoir ces derniers temps une tache bleue dans son horizon. Re-edit “Summer 91” par Karine Wehbé et Nadim Tabet, est la dernière intervention présentée dans la Vitrine de Beirut Art Residency. Quand on se rapproche se dessinent les carreaux de céramiques de nos étés à se prélasser au bord des bassins des piscines convoquant tout à chacun des souvenirs en cinq sens comme un film qui se déroule dans nos esprits. Prenant comme point de fuite la pratique du remake au cinéma, cette intervention questionne l’intensification des détails dans les souvenirs, des obsessions source d’inspiration et de labeur pour les artistes.

 

Re-edit “Summer 91” - Karine Wehbé et Nadim Tabet

La Vitrine, 373 Pasteur Street

 

Arrêt 5 : Eglise Saint Maroun - Gemmayzeh
Comme si l’amour avait été raconté en deux textes : Le cantique des Cantiques et S'envolent les colombes, se posent les colombes de Mahmoud Darwich. Près de 2000 ans séparent l’écriture de ces textes qui semblent parler le même langage tout en décrivant malgré eux un avant et un après de l’histoire du monde arabe. Dans l’église de Mar Maroun, Rudolphe Burger déroule ses deux compositions en un dialogue en français et en arabe non sans rappeler la musique arabe et ses chansons interminables. Une performance audacieuse et céleste organisée dans le cadre du festival Beirut Chants.

 

Festival Beirut Chants, un concert tous les soirs jusqu’au 22 décembre.

Consultez le programme complet du festival en cliquant ici

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo