ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Les nouveaux atours de la Résidence des Pins

17/02/2022

Se rendre à la résidence des Pins n’est jamais une visite anodine. Traverser le parc et gravir les marches historiques, lieu de la signature de la proclamation du Grand Liban, plonge tout Libanais dans la nostalgie d’un pays qui n’existe plus. 

 

Mais les pierres demeurent. Les hommes se succèdent et l’Art perdure.

 

Vendredi 18 février, la volonté d’Anne Grillo, l’ambassadrice de France, d’ouvrir les portes de la résidence des Pins au plus grand nombre et de mettre en avant l’Art libanais s’est incarnée dans l’inauguration du premier accrochage d’œuvres d’artistes libanais. 

 

Tout au long de l’année 2022, seront exposées des toiles et des sculptures choisies par les plus grandes galeries d’art libanaises. L’ambassadrice a donné carte blanche aux galeristes qui se succèderont en précisant néanmoins que « le seul critère est qu’il faut que cette démarche illustre le lien intime qui lie la France et le Liban, le dialogue fécond entre les deux pays et que l’on puisse se tourner ensemble vers l’avenir et entrevoir la lumière au bout du tunnel ».

 

Le choix du premier établissement s’est porté « naturellement » sur la galerie Janine Rubeiz comme un hommage aux racines de la vie culturelle beyrouthine. En effet, en 1992, Nadine Majdalani Begdache transforme Dar el Fan, le centre culturel fondé par sa mère Janine Rubeiz en 1967, en une galerie éponyme. Depuis, elle n’a eu de cesse de promouvoir aussi bien les artistes influents que les jeunes talents émergents. 

 

Toutes les œuvres exposées sont le choix personnel de Nadine Begdache. Etel Adnan, Huguette Caland, Yvette Achkar, Shafic Abboud, Aref Rayess, Jamil Molaeb, Joseph Harb, Laure Ghorayeb et Mazen Kerbage, Samir Khaddaj, Hanibal Srouji, Élie Bourgely et François Sargologo dialoguent et se répondent dans les deux salons de la résidence. 

 

« Ce pays est un lieu de création et de rayonnement, une terre de culture et de préservation de la diversité culturelle. Il doit rester ce point de référence », conclut l’ambassadrice de France. 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo