ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Le renouveau du théâtre Monnot

21/04/2022

Comment vous est venue l'idée de créer CRÉAL (Centre de Création artistique Libanais)?

Je rêve d’avoir une salle de théâtre depuis des années. La crise économique étant ce qu’elle est, ce rêve s’éloignait. Au cours des répétitions de Love Letters au Monnot, j’ai appris que le directeur général du Monnot Paul Mattar partait à la retraite et que Ziad Halwani directeur administratif émigrait. J’en parlais à mon partenaire dans la pièce Nadim Chammas, et je lui ai dit ce serait bien quand même que je reprenne cette salle, ma deuxième maison, mais je ne pourrais jamais le faire seule. L’idée l’a emballée ! J’en ai tout de suite parlé à un autre ami, Alexandre Najjar lui aussi amoureux du théâtre qui a accepté de faire partie de l’aventure et qui nous a conseillé juridiquement et nous a proposé de créer une association qui pourrait gérer le Monnot. J’ai alors contacté le Père Recteur de l’USJ Selim Daccache qui a été favorable à l’idée. Les choses se sont enchainées, le contrat signé, et moi propulsée Directrice Artistique et Administrative du Monnot ! Quand on a un rêve il faut y croire de toutes ses forces. 

 

Qui est l’équipe de CREAL?

Nous sommes pour le moment 5 férus de la scène : Nadim Chammas, Alexandre Najjar, Tania Rizk et Wajih Akkari. Alexandre est bien sûr l’avocat du Créal, moi -même directrice du théâtre et tous les 5 participons activement à la naissance et à l’évolution du projet chacun dans sa spécialité. En tenant compte que la levée de fonds est un élément essentiel pour réussir notre aventure.

 

En quoi consistera cette initiative ?

Le CRÉAL (Centre de CRÉAtion artistique au Liban) est une association à but non-lucratif dont l’objectif est d'assurer la promotion du théâtre sous toutes ses formes et dans toutes ses applications. A une période où l’expression libre est menacée, pérenniser le théâtre au Liban en créant et diffusant des spectacles vivants de toutes formes et dans toutes les langues devient essentiel. 

 

Quels sont vos projets ?  

Nous aimerions favoriser l’éclosion d’une nouvelle génération de professionnels qui, faute de lieu d’expression, se verraient contraints de migrer pour pouvoir pratiquer leur art ; sensibiliser les jeunes générations à la culture en général et au spectacle vivant en particulier, notamment en devenant un tremplin éducatif au service des écoles et universités ; réaffirmer la place du théâtre libanais dans la région et dans le monde ; et surtout être un théâtre producteur pour les artistes émergents. 

Je suis impatiente de commencer. La vraie saison Monnot CREAL débutera en Septembre 2022, et j’espère vraiment faire de ce théâtre, avec ses deux salles- La Grande Salle et l’ACT- et son foyer, un lieu de vie ouvert à tous, inclusif, et bouillonnant d’activités culturelles de toutes sortes. 

 

Vous êtes productrice, autrice et actrice, et maintenant directrice artistique : pensez-vous continuer à monter sur les planches ou allez-vous vous consacrer intégralement à votre nouvelle responsabilité ?

Jamais sans la scène. Je répète actuellement un seule en scène comique inspirée de mon parcours. Bientôt sur la scène du Monnot. Et au mois de mai, nous présentons Love Letters à Abidjan en Côte d’Ivoire. 

 

Photo : ©Philippe-Aractingi

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo