ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Le Liban à la 15e édition de la Quadriennale de Prague

27/06/2023

Le Liban remporte le prix de la "meilleure exposition des étudiants” lors de la 15e édition de la Quadriennale de Prague pour la scénographie et le design de la performance

 

La dernière édition de la Quadriennale de Prague (PQ), la plus grande exposition de scénographie et du design de la performance, s'est achevée en juin 2019, moins de 4 mois avant les manifestations nationales du 17 octobre, l'explosion du port de Beyrouth du 4 août 2020, la pandémie de COVID, et l’effondrement financier et politico-socio-écologique du pays qui se poursuit depuis. Par souci de décence et de respect pour cette réalité, le curateur libanais Hadi Damien a limité la 4e participation du Liban à la Quadriennale de Prague prévue du 8 au 18 juin 2023, à “l'Exposition des pays et des régions” et à “l'Exposition des étudiants”.

 

L'exposition des pays et des régions est au cœur de la Quadriennale de Prague depuis 1967. Elle est historiquement l'événement le plus important de la PQ et présente le meilleur du design contemporain pour le spectacle. 51 expositions de 59 pays et régions capturent l'essence des tendances actuelles, et reflètent les points de vue, les pensées et les développements artistiques contemporains dans le domaine de la conception de spectacles.

 

La participation libanaise à l'Exposition des pays et des régions présente en avant-première A Breath Into A Hole, une documentation d’acte du scénographe Charbel Samuel Aoun. Le film se déroule dans un parking vide, situé dans la région de Mar Mikhael, qui est la zone la plus endommagée par l'explosion de Beyrouth du 4 août 2020. A Breath Into A Hole questionne la destruction comme un chemin vers une nouvelle existence ; être l'espace au lieu d'être dans l'espace. Un acte, quelques outils et l'envie de creuser un espace d'appartenance à travers l'asphalte et les couches de civilisation.

 Le chemin vers l'exposition a été semé d'embûches, le financement posant des problèmes à la participation libanaise. Malgré tous les efforts de collecte et de développement de fonds, il s'est avéré impossible de réunir le financement nécessaire à la réalisation de l'exposition. En réponse, Charbel a choisi de présenter A Breath Into A Hole, une production à coût zéro qui reflète la crise économique en relation avec la forme artistique. En retour, PQ2023 a fait écho à l'engagement libanais d'exposer, la directrice des expositions de la PQ, Magdaléna Brožíková, renonçant aux frais de la participation libanaise.

 

L'exposition des étudiants présente des interventions créatives inspirées des connaissances, de la culture et de l'identité locales. Les étudiants participants et les designers émergents créent une exposition ou un espace d'expérience immersif basé sur, ou inspiré par le processus unique de transformation et d'imagination dans des œuvres nouvelles de conception de performance et de scénographie. Les étudiants se concentrent sur les expériences particulières qu'ils ont vécues dans leurs quartiers et leurs pays d'origine, en s'inspirant de leurs connaissances culturelles et de leurs charmes, et en les traduisant en œuvres visionnaires dans le domaine de la conception de spectacles, en mettant l'accent sur les méthodes modernes de numérisation et d'engagement du public. 46 expositions présentent le travail frappant de designers émergents qui bravent de nouvelles pensées, stimulent l'imagination et provoquent de fortes réactions.

Intitulée Puzzles, l'exposition étudiante du Liban relie cinq modules/stations constitués d'objets recyclés et de mécanismes simples, avec lesquels les visiteurs peuvent interagir et mettre en mouvement les histoires chaotiques des habitants de Beyrouth. Tirer des câbles qui activent des casseroles qui s'entrechoquent, actionner des balais avec un système d'engrenage qui nettoie et pousse des constructions, déplacer des silos, remplir des seaux pour construire un bâtiment, pousser sur des cordes, sur des poignées - voilà ce que cette installation invite les visiteurs à faire, une sorte de co-création avec le public. Au fur et à mesure que les visiteurs interagissent et activent les mécanismes, l'espace se transforme, les changements se produisant parfois sur-le-champ, parfois avec le temps et la répétition.

L'exposition des étudiants du Liban a été conçue par Mara Ingea, étudiante libanaise basée à Prague, avec le soutien de Natasha Karam, consultante en dramaturgie. L'exposition démontre le soutien vital que la diaspora libanaise apporte au pays, et que Mara incarne très bien.

L'exposition Puzzles a reçu le prix de la "Meilleure exposition des étudiants". Le jury a commenté : "Catalogue poignant et intime d'un lieu en perpétuel état de crise, avec des fragments textuels et matériels créant un simulacre urbain mécaniste ; la ville comme un système dynamique ouvert, construit à partir de souvenirs, de réflexions, d'invocations et de rêves. L'œuvre réussit à encadrer un monde continuellement en mutation et en déséquilibre, attentivement et sans glisser dans le sentimentalisme." (https://pq.cz/pq-2023-awards/)

 

La participation du Liban n'a été soutenue par aucune institution publique.

 

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo