ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Lancement de la 17ème édition du « Abu Dhabi Festival »

03/03/2020

De cette période fondatrice, elle gardera une passion pour la musique et les arts. Après des études dans ce domaine à l’université américaine de Paris, elle crée en 1996 avec son époux Mohamed Abdul Latif Kanoo la fondation ADMAF (Abu Dhabi Music and Arts Foundation) et le Abu Dhabi Festival en 2004. 

 

Répondant aux questions de l’Agenda Culturel à l’occasion du lancement de la 17ème édition du Festival d’Abu Dhabi, elle tient à préciser que ce festival n’est pas qu’un évènement ponctuel, mais sa portée est beaucoup plus large. En effet, la fondation ainsi que le festival ont pour mission de développer la culture de la créativité et de l’innovation dans le monde arabe et lui rendre son rayonnement en soutenant artistes et musiciens de cette région. 

 

Quelle est la genèse du festival d'Abu Dhabi ? 

Le Festival d'Abu Dhabi a commencé comme une graine plantée il y a 17 ans. Il est depuis devenu l'événement culturel florissant que nous connaissons aujourd'hui. 

 

Ce festival s'est tenu initialement sous le patronage du ministre de l'information et de la culture de l'époque qui est maintenant le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan. Il a été suivi de 2007 à 2011 par le parrainage de S.A. Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, prince héritier d'Abu Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées des Emirats Arabes Unis. Aujourd'hui, le Festival se tient sous le patronage de S.E. Sheikh Nahayan Mabarak Al Nahayan, ministre de la tolérance des Emirats Arabes Unis.

 

Aujourd'hui, le festival célèbre sa 17ème année et nous sommes tous très fiers de ce que nous avons accompli jusqu'à présent. Le Festival d'Abu Dhabi est aujourd'hui considéré comme l'un des meilleurs au monde, et a réussi à positionner Abu Dhabi comme une destination culturelle assurant la promotion et la célébration de la créativité et des arts de la région. Reflétant la vision de la capitale des Emirats Arabes Unis en tant que carrefour culturel international, le Festival est ancré dans la tolérance et le respect - les principes du père fondateur du pays, le regretté cheikh Zayed bin Sultan Al Nahayan. C'est une métropole prospère qui place l'art, l'éducation et la culture au premier plan et, ce faisant, joue un rôle essentiel en élargissant davantage les frontières de la créativité et de l'innovation à travers les arts.

 

Quel est le thème de cette 17ème édition ?

Cette année, le festival d'Abu Dhabi se joint à la nation pour célébrer "Towards the Next 50". Alors que les Emirats Arabes Unis s’approchent de 50 ans de réalisations, nous sommes unis par nos valeurs de respect, de tolérance, de compréhension mutuelle et d'investissement dans notre jeunesse pour une nation plus prospère. 

 

Comment préparez-vous votre programmation ?

Chaque année, le Festival d'Abu Dhabi s'engage à promouvoir l’échange culturel mondial, la créativité et l'innovation artistique. Au cours des 17 dernières années, le festival a fait venir à Abu Dhabi certains des plus grands artistes et musiciens du monde, et nous avons également fait découvrir au monde entier le meilleur de la région.

 

En 2019, la République de Corée était le pays à l’honneur mettant en valeur son riche patrimoine culturel et honorant les relations stratégiques de longue date entre les deux pays. Les performances du Ballet national coréen et de l'Orchestre symphonique coréen au festival ont mis en lumière cette célébration de la culture à travers la musique et la danse. 

 

Toujours en 2019, nous avons également accueilli des représentations émouvantes de la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato avec l’orchestre il pomo d'oro, dirigé par Maxim Emelyanychev ; le compositeur, producteur et éducateur Quincy Jones ; l'extraordinaire pianiste de jazz américain Justin Kauflin ; Le baryton-basse gallois Sir Bryn Terfel ; Sara Baras, considérée comme l'une des meilleures danseuses et chorégraphes de flamenco au monde ; et pour conclure le Festival, une représentation de la plus ancienne compagnie nationale de ballet, le Ballet de l'Opéra de Paris, chorégraphiée par George Balanchine.

 

La musique savante libanaise est-elle présente au festival ?

Nous sommes fiers d'avoir commémoré la culture vaste et diverse du Liban dans presque chaque édition du Festival d'Abu Dhabi, en accueillant des artistes de réputation pour célébrer l'expression artistique de tout le pays.

 

Au fil des ans, le Festival a accueilli le musicien et compositeur Abdel Rahman El Bacha, l'Orchestre national oriental du Liban dirigé par le légendaire maestro Walid Gholmieh, le compositeur Elias Rahbani, le joueur de oud et compositeur Charbel Rouhana, la chanteuse Majida el Roumi, le musicien et compositeur Oussama Rahbani, le compositeur Michel Fadel et les chanteurs d'opéra Bechara Moufarrej et Hiba Al Kawas, Walid Hourani et Bechara El Khoury. 

 

Le festival a également commandé au célèbre pianiste libanais Tarek Yamani l'album Peninsular : Portraits in Khaleeji Rhythms & Jazz et a soutenu son lancement lors d'une tournée mondiale. Nous aussi sommes fiers d'avoir établi plusieurs partenariats stratégiques avec des organisations internationales de premier plan et notamment avec le Festival international de Baalbeck.

 

Le festival accorde-t-il de l'importance à la transmission de la musique vers la jeunesse ?

Le Festival d'Abu Dhabi comprend qu'un investissement dans notre jeunesse est un investissement dans la prospérité et l'avenir de notre nation. Il vise donc à jouer un rôle essentiel en offrant aux enfants et aux jeunes des expériences artistiques ; et pas seulement musicales. Nous espérons ainsi encourager les jeunes à développer leurs compétences en répondant à leurs besoins et à explorer leur avenir, afin qu'ils puissent contribuer au progrès de ce pays. 

 

Quel est l’objectif du festival ? 

Les Emirats Arabes Unis connaissent une renaissance et deviennent une plaque tournante de la créativité, de la culture et des arts. Le Festival d'Abu Dhabi se situe au cœur de cette dynamique en faisant venir aux Emirats Arabes Unis le meilleur du monde de l'art tout en s'appuyant sur les traditions artistiques locales et en les faisant connaître au reste du monde. Par le biais du Festival, nous forgeons des partenariats innovants entre les continents et les cultures, créant ainsi des échanges qui cultivent la tolérance, l'inclusion et la créativité. 

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo