ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

L’Académie française décerne la Grande médaille de la francophonie à l’Orient-Le Jour

07/07/2022

Jeudi 30 juin, à 20h03, le service web de L’Orient-Le Jour reçoit ce message : « L’Académie française a décerné jeudi sa Grande médaille de la francophonie pour la première fois à un média, le quotidien libanais L’Orient-Le Jour. » Branle-bas de combat à la rédaction, en ce jeudi soir qui s’annonçait plutôt calme… « S’en est suivie une réelle émotion et une très grande fierté » confie Émilie Sueur, la rédactrice en chef du quotidien. « Ce prix est extrêmement important pour tous les membres de ce journal, qui travaillent dans des conditions souvent difficiles. Cette médaille vient couronner l’engagement de tout un groupe pour l’information et pour la francophonie. »

 

C’est la première fois qu’un média est récompensé. Amin Maalouf, membre de l’institution depuis 2011, a adressé un message à L’Orient-Le Jour : « L’Académie française tenait à dire à quel point elle admirait le courage manifesté chaque jour, et depuis tant d’années, par l’équipe de L’Orient-Le Jour, qui maintient une haute exigence professionnelle et éthique dans des circonstances si difficiles. Une démarche exemplaire, que l’Académie a voulu saluer en décernant à votre journal, à l’unanimité, la Grande Médaille de la Francophonie. »

 

Seul quotidien francophone du Moyen-Orient, L’Orient-Le Jour porte, depuis sa création, « les mêmes valeurs démocratiques, le pluralisme, l'ouverture vers l'autre et le dialogue des cultures et des religions », et l'indépendance vis-à-vis des partis politiques.

 

En novembre dernier, le quotidien avait également reçu le prix Albert Londres, attribué à la journaliste Caroline Hayek. Ce prix, tout aussi prestigieux, récompense le travail des meilleurs grands reporters francophones.

 

« Cette médaille nous engage de la plus belle des manières, pour la défense de notre métier, pour celle de la langue française et des valeurs inscrites dans notre charte. Elle nous conforte dans la voie que nous avons choisie. » conclue Émilie Sueur dans sa lettre aux abonnés.

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo