ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Jessica Pratt à Beirut Chants : un merveilleux concert de Bel Canto

16/12/2019|Nelly Helou

Ni les intempéries climatiques de ce vendredi 13 décembre ni la vive tension socio-économique et politique du pays n'ont réussi à décourager le public de Beirut chants venu très nombreux pour écouter la Soprano de renommée internationale Jessica Pratt qui se produisait pour la première fois au Liban et au Moyen Orient. " C'est miraculeux" s'exclame la présidente du festival Micheline Abi Samra dans son mot d'accueil à l'église Saint Joseph des pères jésuites, face à cette grande affluence. 

 

Oui c'était miraculeux ! La merveilleuse voix de la Soprano Jessica Pratt et l'orchestre philarmonique libanais placés sous la direction du Maestro Toufic Maatouk nous ont permis de passer deux heures d'enchantement qui ont balayé pendant ce laps de temps tout ce qui était en dehors de la musique. L'ouverture symphonique de l’opéra Norma de Bellini donne le ton de ce concert de bel canto.

 

En robe longue noire avec un long châle en soie vert de la couleur du Cèdre du Liban, cheveux blonds coiffés en chignon visage ouvert et souriant Jessica Pratt entre en scène sur l’air de Linda di Chamounix de Donizetti. Conquise, l’assistance est sous le charme de la belle voix cristalline aux inflexions multiples, de celle qui est considérée comme l’une des plus brillantes sopranos au monde. Jessica enchaine avec l’air de Juliette dans l’Opéra « Capuletti et Montecchi » (les Capulets et les Montaigus) de Bellini, exprimant les émotions contenues dans le morceau à travers les modulations de sa voix et les expressions de son visage. Les mêmes applaudissements frénétiques fusent pour celle qui a obtenu l'Oscar Della Lirica de meilleur Soprano de l'année 2016. 

 

Toujours avec une maitrise dynamique de l'orchestre, le maestro Toufic Maatouk offre la seconde symphonie de la soirée avec l’ouverture de l’opéra « La Gazza Ladra », (la Pie Voleuse) de Rossini.  Retour sur scène de Jessica Pratt en tunique noire de crêpe, drapée à paillettes sur sa robe noire, qui sied à merveille à cette blonde de 40 ans. Elle interprète l’air de Elvira dans les Puritains de Bellini, un beau morceau. 

 

Après l’intervalle, la Soprano revient sur scène accompagnée du chef d’orchestre pour chanter de son timbre rayonnant, l’air de Amina dans Sonnambula de Bellini. Maatouk et l’orchestre offrent une dernière « symphonie » bien connue et très appréciée, l’ouverture du Barbier de Séville de Rossini.

 

En finale, une pièce d’exception couronne ce concert. La Pratt offre une prestation époustouflante de l’air de folie de Lucia di Lammermoor de Donizetti, qu’elle a chanté plus de 100 fois, y mettant toute son âme, sa présence scénique et son plateau vocal. Une longue ovation et les bravos fusent.  

 

Comme elle l'a souvent dit, Jessica Pratt est profondément influencée sur scène par l’accueil du public et par le courant qui passe avec son auditoire et qui la stimule pour donner le meilleur d'elle-même. Ce soir en l'Eglise Saint Joseph elle a senti combien le courant été vif entre elle et un public enthousiaste qui la réclame y compris l'orchestre qui tape des pieds. Elle revient souriante chanter l’air de Violetta de la Traviata. Le ténor Bécharra Moufarrej lui donne la réplique. Mêmes applaudissements intenses. Elle reprend la Sonnambula.

 

De renommée internationale la belle Soprano se produit dans de nombreux opéras et festivals du monde tels le Metropolitan Opera à New York, la Scala de Milan, le Gran Teatre Liceu de Barcelone, l’Opéra de Zurich, l’Opéra de Berlin, l’Opéra de Vienne, le Royal Opera House Covent Garden, etc…Pour ce concert à Beyrouth, elle a choisi d’interpréter les principaux rôles de son répertoire belcantiste.

 

Ce fut une soirée arrachée à notre quotidien et qui nous a permis de rêver en musique d'un monde meilleur, d'un Liban qui retrouvera paix justice et liberté.

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo