ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

IMPRESSIONS : Les mille et un couchers de soleil de décembre

12/12/2022|Dounia Mansour Abdelnour

Quelle sensibilité a le soleil ! Rougir tous les soirs lorsqu’il se couche. Fabrizio Caramagna

 

Le jour décline, le soir s’invite. Au crépuscule, c’est l’échappée du soleil qui disparaît loin à l’horizon du ciel et de la mer, un au revoir quotidien au cours duquel sa lumière s’estompe, plongeant dans la mer en une ravissante illusion d’optique. 

 

La position géographique du Liban sur le littoral donne lieu à des couchers de soleil méditerranéens produisant sur le ciel et la mer de superbes lumières emmêlées formant un dégradé de couleurs sublimes. Les collines et les montagnes offrent du relief permettant la vue d’un panorama complètement dégagé. Un peu partout en altitude, les points de vue sont idylliques, les perspectives soulignant les silhouettes des collines et des vallons. 

 

L'hiver, la luminosité solaire est particulièrement belle, la visibilité dépoussiérée. À la tombée du soir, les nuages diffusent de l'orangé, du pourpre et du violet. Le mont Sannine reflète des pastels de rose uniques. Le vent du nord balaie les paysages et la lumière cristalline souligne leurs parfaits contrastes et leurs contours nets et précis. C’est l’instant où dans la nature, tout est poésie et harmonie. Il est même des jours où les nuages sont si bas qu’on croirait pouvoir presque les attraper! 

 

 

Qu’il fait bon en profiter avant que le soleil estival ne vienne écraser les contrastes et soulever les poussières tassées par le froid. Quelle est belle cette parenthèse hivernale où Noël et la St Sylvestre reviennent nous plonger dans les festivités, la joie du partage avec les plus 

 

 

démunis, en déployant devant nos yeux émerveillés une palette infinie de couleurs, tons et nuances d’une majesté céleste, jeu d’ombres et de lumière, et clair-obscur aux fresques envoûtantes. Le ciel qui s’embrase en reflets de feu, pourpres et ors, pastels ou contrastés, dégradés, changeants, luisants, captive et fascine. 

 

On voudrait arrêter le temps, prolonger cette heure fugitive où l’âme ne peut qu’être émue, envahie par un sentiment de plénitude, de magnificence devant tant de beauté naturelle où tout est quiétude, douceur et sérénité. Dire avec Vasile Ghica, poète et écrivain roumain, pour la dernière nuit de ma vie, je veux contempler un beau coucher de soleil. 

 

Photos: Dounia Mansour et Nada Nassif 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo