ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Génération Sustine et abstine (Souffre et abstiens-toi)

22/11/2019|Gisèle Kayata Eid

J’aimerais en finir avec les termes équivoques qualifiant notre révolution.
Une fois pour toutes, qu’on se le dise et qu’on le retienne : ce que le Liban vit actuellement est une RÉVOLUTION.
Elle n’est pas née d’hier, mais a macéré dans son jus de frustrations et d’humiliations pendant des décades durant lesquelles cette génération accusée de « n’avoir rien fait » a résisté pour subsister. Comme ce capitaine assis sur un trou béant dans la coque de son navire qui coule, alors que les matelots l’accusent de ne pas les aider avec les seaux d’eau.
Une génération qui a connu plusieurs « mouvements » : « actions de différents groupes dans le but de produire des changements dans la société ». Une génération qui a essayé maintes« insurrections » en se « soulevant pour renverser le pouvoir établi ». Une génération découragée par les « émeutes » répétées, ces « attroupements spontanés, non structurés qui pouvaient s’accompagner de cris et de bagarres »…
À cette génération qui a tiré le diable par la queue afin d’éduquer les jeunes qui se révoltent aujourd’hui, qui leur a passé le sens de la critique et a gardé vivace en eux l’amour de la nation ; cette génération Sustine et abstine qui a tenu bon sur place, souvent sans le strict minimum, ou en exil, aidant financièrement ceux qui sont restés, gardiens des villages et des maisons, ou en revenant comme en pèlerinage, régulièrement vers leur terre sainte et sacrée…
A toute cette génération de résistants qui me rappelle ces femmes battues, prises dans un engrenage, bafouées, humiliées, à qui on a ôté même le droit de se rebeller ; et qui finalement, à un moment de maturation imprévisible, lâchent la peur, la honte, l’impuissance et sortent de chez elle, vers l’inconnu, sans plus regarder en arrière, sans calcul mais avec toute la force de leur désespoir…
A tous ces vétérans de l’ombre, je souhaite une fête d’indépendance glorieuse. Notre Révolution, portée à bout de bras par l’explosion impétueuse de nos jeunes ce « changement brusque et violent dans la structure politique et sociale d’un Etat »couronne tous leurs efforts.
 

Photo @ eggplant.design

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo