ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Femmes d’exception : Diana Nyad, la nageuse qui est allée au bout de ses rêves

22/12/2022|Dounia Mansour Abdelnour

Il est des noms prédestinés. Nyad elle est. Naïade des océans, elle sera. Une sirène qui, au crépuscule de l’âge, parvient à se surpasser, à briser toutes les limites de l’esprit et du corps. Car c’est à 64 ans, l’âge de la retraite, des maux du corps, de l’affaiblissement programmé des organes que Diana Nyad établit une performance mondiale jamais égalée auparavant ni par un homme ni par une femme, même dans la force de l’âge.

 

Comme tous les êtres d’exception, cette américaine a un rêve. Mais son rêve à elle, c’est d’aller au bout d’elle-même, contre vents et marées, à contre-courant, contre l’impossible.

 

Née en 1949, dans sa jeunesse Diana Nyad a été une nageuse championne de marathon. Elle a traversé à la nage les 164 km entre les Bahamas et la Floride. En 1978, à 29 ans, elle tente de relier la distance de 170 km entre Cuba et la Floride, mais de forts courants et une haute mer la dévient de sa trajectoire et la force à abandonner. Elle échoue à effectuer le même trajet, sans cage à requins, à deux reprises en août 2011, après environ 29 heures à cause d'une crise d'asthme, puis fin septembre, après 40 heures en mer lorsqu'elle subit de douloureuses piqûres de méduses. Enfin, un orage et d'autres obstacles déjouent sa quatrième tentative en août 2012 après avoir passé 60 heures dans l'océan.

 

Au total, elle aura tenté à quatre reprises de relier Cuba à Key West en Floride, sans succès.

Au fil des ans, nager de Cuba jusqu’en Floride sans cage à requins s’avère inaccessible. Aucun nageur de longue distance n’est parvenu à atteindre la Floride sans protection contre les requins. Qu'à cela ne tienne, le décès de sa mère en 2007, bouleverse profondément Diana. Elle réfléchit à l’avenir, au vieil âge. Elle ressent un besoin impérieux de se fixer un objectif, de consacrer l’automne de sa vie à une cause qui lui donne le goût de vivre. Ce sera l’Xtreme Dream la traversée à la nage de Cuba jusqu'en Floride. Elle s'entraîne intensément dans l’océan. Elle nage d’abord 8 heures par jour puis 24 heures au bout de quelques mois, jusqu’au jour J. En ligne de mire, elle a deux exploits en perspective, nager à l’âge de 64 ans mais surtout nager sans la protection d’une cage contre les requins.

 

https://cdn.britannica.com/61/172761-050-F9D65366/Diana-Nyad-Cuba-Florida.jpg

 

Le 31 août 2013 au matin, Diana Nyad se jette à l’eau d’un promontoire rocheux à La Havane, à Cuba. Brassée après brassée, battement après battement, heure après heure, elle égrène les miles nautiques en se jouant des puissants courants, des requins et des méduses qui infestent le détroit de Floride, bras de mer dans l’océan atlantique. Ses bras fouettent l’eau ; nager, nager encore et encore, avancer, fendre l’eau, ne pas baisser les bras, lutter contre la fatigue, les coups de soleil, l’épuisement, l’abandon, la peur des requins qui glissent sous elle et surtout les méduses dont le contact est toxique et dangereux. La nuit, l’obscurité est terrible, elle avance à l’aveuglette, en gardant l’esprit ailleurs, en chantant aussi. Elle n’est plus que souffrance, le corps endolori, le visage boursouflé, les lèvres enflées, lorsqu’elle débarque sur la plage à Key West en Floride le 2 septembre. Elle a nagé d’affilée durant deux journées, deux nuits et cinq heures d’une rive à l’autre. Au chrono, 52 heures, 54 minutes et 18 secondes. 

 

A 64 ans elle a réussi une épreuve ratée quatre fois dans sa jeunesse. Qui dit mieux ? Elle est aussi la seule nageuse qui ait réussi cet exploit sans cage à requins. Pourquoi tant d’efforts qui frisent le masochisme? Dans un podcast « Merci pour ce moment » signé Quentin Faure, elle explique parce que j'aimerais prouver aux autres sexagénaires qu'il n'est jamais trop tard pour réaliser ses rêves

 

Par son courage sans failles, sa détermination et ses efforts titanesques, Diana Nyad, sexagénaire, est devenue une figure emblématique des océans et est désormais la première personne à avoir réussi la traversée Cuba - États-Unis sans cage à requins.

   

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo