ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Dix mille quatre cent cinquante-deux

04/11/2019|Tiffany Saadé

Deux mille quatre cent cinquante-deux
Une petite parcelle de paradis
Épicentre d’un peuple courageux
Qui rêve en libanais et pleure en sourire

Espoirs pendus sous les livres volatiles
Empereurs d’une perle qui perd le fil
Sa nacre cramée par la corruption
Sa forme modelée par les munitions

C’est une course aux lignes perverses
Départ myope d’une arrivée en liesse
Doigts tressés aux branches du cèdre
Verdure vertigineuse, racines à terre

Les places parlent la langue universelle
Celle qui transcrit la blessure originelle
Sanglante depuis le siècle passé
L’horloge perd ses heures dans l’unité
Révolution, les pages parlaient illusion
Toutefois l’héroïsme devient réalisme
Religions symbiotiques miment en unisson
La mélodie d’une architecture, la nation

Place aux cœurs martyrs des tirs conditionnés
Par la ronde tragique des comptes bancaires
Douleur ressuscite les droits distillés
Handicape d’une vie semi-prolétaire
Cèdre fébrile de notre inconscient volatile
Le drapeau vibre au vent de la patrie
Étranger fusionne avec familier
Immunité exhaustive contre le danger

Crier tout bas, bâillonner crimes et creux
Aveux asphyxiés par l’anarchie affamée
Crier tout bas, basculer trente années
De transe, tourments et tout malheureux

Une poésie incomplète telle une révolution
Qui finira dans un demain indéterminé
Un vers que prononce le citoyen fatigué
Depuis quatorze jours en unisson.

Ce premier et dernier point final posé
Un début et une fin synchronisés
Un déluge historique sur les rives
De notre Méditerranée.
 


 

Photo ©Hoda Kerbage

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo