ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Bienvenue dans les petites maisons oniriques de Gilbert Halaby

13/03/2023|Lise Picquette

Né au Liban pendant la guerre civile, Gilbert vit désormais en Italie. Très attaché à ces deux pays, il ne s’y sent pas pour autant à la maison : « Il n’y a que sur mes toiles que je me sens chez moi ! » déclare l’artiste. En effet, elles incarnent tout ce qui a de plus familier : les courbes arrondies des maisons rassurent, les hauteurs des montagnes protègent et les couleurs primaires rappellent l’enfance. « Le plus beau compliment que l’on a pu me faire, c’est lorsque des amis m’ont dit que mes œuvres leur rappelaient leur enfance ».


Son enfance, Gilbert en garde de très bon souvenirs : « J’ai passé mes tendres années à jouer avec mes amis dans les champs et autour des maisons du village. J’ai eu la chance de rencontrer de nombreux personnages débordants d’histoires envoûtantes ; ces histoires ont contribué à façonner mon imagination indomptée. Toutefois, le métier de peintre était à peine envisageable, car il n’y avait qu’un seul peintre dans mon village. » Aujourd'hui peintre et créateur accompli, son travail est une fierté pour sa famille. 

 

La peinture, c’est aussi une sorte de quête pacifique que Gilbert dit avoir terminée au Liban : « La preuve, il n’y a pas d’ombres sur mes peintures ! » fait-il remarquer. Son atelier est un havre de paix ou il travaille de 5 h à 10 h du matin, bénéficiant du calme de la capitale italienne. Ses toiles de lin non traitées sont peintes à l'huile, ce qui permet à la matière de s'étendre sur la surface. Les couleurs primaires sont donc bordées d’une auréole angélique huileuse, faisant écho au caractère sécurisant des œuvres. 

 

Gilbert Halaby affectionne tout particulièrement les pays bordés par la mer Méditerranée : « C’est un véritable cadeau ! » s’exclame-t-il. Souvent vue comme un obstacle, il préfère appréhender la mer comme un don de la nature. Les paysages méditerranéens du Liban, de la Grèce et de l’Italie sont des endroits où il aime se ressourcer et peindre. Récemment, il a créé une toile géante face à la mer, laissant fourmis et grains de sable s’inviter dans l'œuvre.

 

L’exposition de Gilbert Halaby, c’est un souffle méditerranéen et une échappée sur les monts qui nous rappellent les richesses naturelles du Liban.

 

Plus d'infos içi

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo