ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

À Montréal, émouvant succès du souper-bénéfice de Koullounalillwatan

11/12/2019|Gisèle Kayata Eid

« Nous ne nous attendions pas à avoir tant de monde ». Najla Misk Malhamé, une des organisatrices du mouvement Koullounalillwatan est la première agréablement étonnée. Elle n’est pas la seule. Tous les bénévoles qui ont lancé le projet sont radieux.  Et pour cause : leur soirée organisée en trois semaines, à partir du néant, a plafonné au-delà des expectations.

 

Habituée à ramasser des aides pour les organismes caritatifs libanais, Nicole Abdul Massih, présidente du LCF (Liban Canada Fonds) n’est pas à sa première levée de fonds. Face à la galopante précarité des Libanais, il fallait bouger. En collaboration avec la Lebanese Food Bank et le Beirut Rotary Cedars Club, l’idée est lancée : contribuer à fournir les caisses d’alimentation que ces deux organismes avaient enclenchées à Beyrouth, avec le problème  de pouvoir acheminer au Liban les sommes recueillies au Canada. C’est aussi, entre autres, par le biais de la Croix Rouge canadienne et son homologue libanais que le transfert a été envisagé. 

 

Rester à collecter les aides… et vite. Un souper-bénéfice est aussitôt échafaudé. L’alliance des Libanais de la diaspora a fait le reste. Les réseaux sociaux se passent le mot et rapidement la communauté libanaise s’implique pour faire cette soirée du 8 décembre une véritable fête de la solidarité.

 

« Je suis content d’être à cette soirée, pour ce Liban que j’aime » me confiera un jeune, venu avec sa famille. Et c’est vrai que la joie était communicative. Depuis le moment où l’hymne national a été entonné (jamais avec autant de vigueur) jusqu’au départ, presque contraint (le lendemain étant un jour de travail). La joie des retrouvailles, occasion de manifester de loin notre attachement à ce pays qui n’a pas cessé de nous faire rêver, mais surtout la joie d’être ensemble pour une cause qui nous cloue à nos écrans et qui nous ravit le cœur depuis le début de la révolution. 

 

Et du cœur il y en avait ce soir-là. À commencer par celui des organisateurs (dont Viviane Azar Chebli, Christiane Maroun, Nada Sfeir Maalouf, Gisèle Ghossein Attieh, Mary Kanteminoff Fakhoury,  Claude Kayal, Joseph Daoura) qui avaient tout prévu, comme des pros de l’urgence, mais aussi par des collaborations externes :

1 - Jean Marc Nahas qui a dessiné sous nos yeux une toile mise aux enchères pour le bénéfice du Liban, 

2 - Dalia Nezha, cette jeune étudiante libanaise qui a récolté 100.000 dollars répartis à hauteur de 13 000 $ pour chacun de la Lebanese Food Bank, le Lebanon Fondation Institute, Arc-en-Ciel, Joie de donner, la Croix-Rouge libanaise et la Défense civile libanaise afin de s’acheter de quoi pouvoir éteindre les feux de forêt (qui ont déclenché l’initiative de Dalia)

3 – Les biscuits  de Théa Araji, étudiante en 2ème année de médecine, qui les a elle-même préparés. En forme de cœur aux couleurs du drapeau du Liban, concoctés et empaquetés, ils ont été distribués à chaque convive. Ainsi qu’ne carte représentant l’alphabet phénicien offerte par le LCF

4 -  Mise aux enchères d’une icône inspirée de la vierge espagnole et d’un tableau de calligraphie de la jeune artiste Dina Babouder, citant une phrase de Gibran Khalil Gibran que chaque branche du cèdre cède de sa vigueur à sa voisine si cette dernière est souffrante.

5 – Les pâtissiers libanais de Montréal qui se sont chargés du dessert

6 – Le restaurant Lordia, spécialisé dans les évènements festifs libanais, a offert l’animation musicale avec notamment le chanteur Georges Hadchiti qui a fait vibrer la fibre patriotique avec les tubes de la révolution.

 

Ce soir-là, en ayant laissé au vestiaire leur gros manteau canadien, l’enthousiasme des Libanais à ne pas laisser périr le Liban a prouvé que l’Abbé Pierre avait raison : « Le contraire de la misère, ce n’est pas la richesse, mais le partage… » 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo