ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Quand Zeus rencontre Ahiram

05/06/2019

Georges Eid, fondateur de l’association StinViryto, organise la première édition du Greek Festival of Lebanon qui se tiendra à Jbeil le 7 et 8 juin. Il répond aux questions de l’Agenda Culturel. 

Pourquoi avez-vous décidé d’organiser le Greek Festival of Lebanon ?
Du 7 au 9 juin aura lieu la première édition du festival grec sous le thème de « Zeus rencontre Ahiram ». Une initiative de l’association StinViryto, fondée par moi-même. L’évènement est organisé sous les auspices du ministère libanais du tourisme, l’association grecque du tourismeeten collaboration avec le ministère de la culture libanais, l’ambassade de Grèce au Liban et de nombreux partenaires media. 

Deux ans après avoir lancé le documentaire Kalimera de Beyrouth qui a retracé le parcours de la communauté grecque du Liban, j’ai décidé d’organiser ce festival pour faire la promotion de la culture grecque et de renforcer les liens entre ses deux pays méditerranéens et surtout pour revitaliser la communauté grecque au Liban. 
Mon grand-père maternel Paul Mazidji était un refugié grec qui a fui Smyrna avec ses parents en 1922 à l’instar de 30 000 Grecs qui sont arrivés au Liban au début du siècle dernier. Ce festival est aussi un hommage à lui et à tous les grecs du Liban.


Parlez-nous de la première édition.
Ce festival n’a pas un aspect commercial.Le billet d’entrée sera vendu à un prix symbolique. Sur les vingt-sept stands qui seront placés sur la voie romaine à Jbeil, quatre seulement vendront des produits, tandis que les autres distribueront aux visiteurs du festival des échantillons de vin, huile, Ouzo, pita, liqueur etc.

Le festival ouvre ses portes chaque jour de 19h à minuit. 
Au programme, une multitude de films grecs seront diffusés en plein air en partenariat avec l’Open Film Festival. Une troupe grecque de danse folkloriqueen provenance de la ville de Kassandra en Grèce animera le festival. 
Parmi les artistes attendus : StergioLiberis,chanteur grec reconnu internationalement, Giorgio Pachis, joueur de bouzouki, Marina Abou Rjeily, artiste libano-grecque, et KassianiKaplanis, chanteuse gréco-libanaise. Les visiteurs pourront apprendre des danses grecques sur le stand de la communauté grecque de Beyrouth avec la prof de danse Marilena Caponis. 
Enfin, deux répliques de pièces antiques envoyées par le musée de l’Acropole seront exposées aux côtés d’un panneau explicatif mis en place par le Musée national libanais.

Pour quelles raisons le festival a t-il lieu à Jbeil ?
Car Jbeil a pris son nom des grecset cette ville était le centre de communication entre la Grèce et les Phéniciens. 

Vous dites que l’homme qui danse sur l’affiche est votre grand-père. Pourquoi l’avez-vous illustré et qu’incarne-t-il ? 
L’homme qui danse est mon grand-père. La photo a été prise en mai 1975. Il dansait la fameuse Zorba (Zeibekiko) pour changer le moral de ses enfants tandis que les bombes étaient en train de changer son Liban à jamais. C’est comme ca que je me souviens de mon grand-père. Un homme généreux, avec un grand cœur et un bon vivant. Cette photo est un message que seuls les grecs et les libanais peuvent comprendre, un message d’espoir et de persévérance même en temps de guerre. 

Un mot pour inciter nos lecteurs à visiter le festival ?
J’invite tout le monde à nous rejoindre pour célébrer une culture exceptionnelle et je vous promets un festival unique… une expérience différente et beaucoup de surprises !!!

Pour plus d’informations, visiter les pages de l’événement sur :
Facebook : Greek Festival of Lebanon 
Instagram : Greekfestivallebanon
YouTube : StinVirytoOrganization

Du 7 au 9 juin à Jbeil de 19h à minuit.
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo