ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Rencontre avec Tania Kassis

06/06/2019

La soprano de renommée internationale Tania Kassis se prépare à enflammer la scène du Casino du Liban le 14 juin. Elle se confie à l’Agenda Culturel sur ses passions et ses ressentis tout le long de sa carrière. 


Qu’offrez-vous aux fans pendant ce concert ?
Après plusieurs concerts à l’étranger, j’ai eu envie de retourner au Liban avec un concert un peu différent. J’ai voulu être accompagnée de danseurs qui exprimeront à travers les chorégraphies tous les sentiments d’amour que portent mes chansons.
Le concert inclura un mélange de mes anciennes chansons et des plus récentes - comme Shu Mkhabba el Layl, numéro 1 du Top 20 libanais en septembre dernier et Watani pour laquelle j’ai reçu le Murex d’Or de la meilleure chanson patriotique. Sans oublier les nouvelles chansons composées pour moi par Marwan Khoury, Mike Massy, Johnny Fenianos, mais aussi Land For All produite en collaboration avec les Nations Unies et composée par Michel Fadel sur l’air de Carmina Burana de Carl Orff et dont j’ai moi-même écrit le texte en anglais. S’ajoutent au programme quelques succès internationaux dont un mélange inédit qui rapproche Abdel Halim Hafez et Dalida, une version adaptée de la célèbre chanson Shallow de Lady Gaga, en passant par My Fair Lady et Aladin ! C’est un concert qui rassemblera, je l’espère, toutes les générations qui apprécient mes chansons, incluant les tous petits qui ont appris à chanter dans les écoles ma chanson Trabak Ya Lebnan spécialement composée pour moi par Elias Rahbani quand j’ai représenté le Liban aux Jeux de la Francophonie à Ottawa (Canada) à l’âge de 18 ans.
Et parce que je suis très sensible aux causes sociales, une partie des profits du concert sera versée au Patient Support Fund de l’hôpital Saint-Georges, pour venir en aide aux personnes qui n’ont pas les moyens de payer leurs soins médicaux.

Qu’est-ce qui vous ressemble le plus ? vos chansons patriotiques et religieuses ou vos chansons romantiques ?
Il m’est difficile de répondre à cette question parce que chacune d’elles fait partie de moi… L’Ave Maria Islamo-Chrétien me ressemble énormément, non seulement parce que je transmets à travers elle ma grande dévotion à la Vierge Marie – ce qui fait que je l’interprète avec beaucoup d’émotions – mais parce qu’elle représente également le dialogue des religions qui m’est très cher et une fusion de cultures qui me passionne et que vous retrouvez beaucoup dans mon répertoire. Quant aux chansons romantiques, elles sont toutes des histoires vécues que j’ai écrites (comme l’Amour Est Un Tango et One Last Dance) ou que j’ai choisies parce qu’elles me rappellent certains évènements ou certains sentiments éprouvés à un moment de ma vie. Et si mon répertoire comprend beaucoup de chansons patriotiques, c’est tout simplement parce que le Liban a été, et est toujours, ma plus grande histoire d’amour…

Tania Kassis, vous êtes une artiste engagée. Est-ce que c’est dans ce sens que vous avez coproduit avec les Nations Unies votre chanson Land for all ?
Je suis très sensible à la misère, surtout lorsqu’elle touche les enfants. Tout enfant doit avoir l’opportunité de vivre dans des conditions sanitaires et alimentaires convenables et d’avoir accès à l’éducation. Les guerres rendent malheureusement la vie de beaucoup d’enfants misérables et j’ai voulu lancer un cri du cœur qui dépasse toutes les frontières et sensibilise le monde entier à la misère de ces enfants… J’ai été très heureuse de collaborer avec les Nations Unies à travers UNIC-Beirut pour produire Land For All composée par Michel Fadel, écrite en anglais par moi-même et enregistrée avec l’Orchestre Philharmonique de Kiev et 100 choristes. J’ai été également très heureuse de la chanter en première mondiale au siège des Nations Unies à Genève.

De quel moment vous vous souvenez le plus lors de votre performance à l’Olympia de Paris ?
Le concert de l’Olympia reste un moment magique, plein d’émotions et je ne peux oublier aucun instant de cette expérience. Je ne peux surtout pas oublier l’enthousiasme du public et l’échange extraordinaire que j’ai vécu avec lui. J’ai eu droit à plusieurs standing ovations et surtout une très longue au milieu du concert après l’Ave Maria islamo-chrétien. Si longue qu’on l’a interprété une 2e fois à la demande générale de l’audience. Mais derrière les très beaux souvenirs de ce concert se cache également la tristesse qui s’est emparée de moi dès le matin, lorsque j’ai appris la triste nouvelle de l’attentat qui a eu lieu à Beyrouth et qui avait couté la vie à Wissam el Hassan… Le Liban a été en deuil une fois de plus et l’émotion a été très intense dans la salle. Cette tristesse a affecté mon interprétation des chansons politiques et j’y ai donné tout mon cœur…

Quels sont vos prochains projets ?
Je lancerai quelques semaines après le concert les nouvelles chansons que j’aurais chanté sur scène. Ces chansons feront partie de l’album que je sortirai vers la fin de l’été et auxquels s’ajoutera une très belle chanson au rythme grecque que j’enregistrerai très bientôt. Je serai en concert cet été en Égypte et aux États-Unis (en tournée en Floride). En parallèle, je supervise mon académie de musique TANIA KASSIS ACADEMY - où l’on forme beaucoup d’excellents talents - ainsi que les projets de ONE LEBANON dont je suis la présidente. ONE LEBANON est une association à but non lucratif que j’ai fondée en 2013 et qui a commencé à travailler sur le rapprochement des jeunes en diffusant l’importance de l’unité nationale, à un moment ou personne n’y prêtait attention. Nous avons lancé récemment le projet One Voice qui consiste à donner des cours de chorale gratuite par des professeurs de musique professionnels dans les écoles publiques et qui me tient énormément à cœur. C’est magnifique de voir les étincelles dans les yeux de ces enfants qui ont soif de musique. J’invite à l’occasion de mon concert les 130 enfants qui font partie de ce projet à assister au concert au Casino du Liban.
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo