ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Il faut vous décider à aller au Salon du livre!

27/10/2011

Le 18e Salon du livre francophone de Beyrouth ouvre ses portes au public le samedi 29 octobre au BIEL, avec pour invité d’honneur la Belgique Wallonie-Bruxelles. Organisé par le Syndicat des importateurs de livres en partenariat avec l’Institut français du Liban, ce rendez-vous devenu une tradition depuis 1992 attire environ 80.000 visiteurs par an, et continue de les surprendre



Même si les exposants ne sont que les libraires de la ville, et semblent ne pouvoir vous réserver aucune surprise ; même si les invités sont des auteurs que vous connaissez, et non pas des éditeurs que vous aimeriez découvrir ; même si certains des auteurs invités écrivent en arabe, sont traduits en français et viennent promouvoir la traduction d’un livre que vous pouvez lire en version originale ; même si la moquette du BIEL peluche, même si le bruit vous dérange, même si la lumière est trop forte ou trop faible, mais en tout cas pas comme vous l’aimez ; même si vous mettez plus de temps à arriver au parking qu’à parcourir les stands... Il faut vous décider à aller au Salon du livre, au moins pour vous donner la chance de laisser le monde encore vous surprendre.

Certes la surprise, ces derniers temps, ne vient pas de la francophonie mais bien du monde arabophone. Mais le 18e Salon du livre francophone de Beyrouth a écouté le monde arabe et s’est rangé sous le thème des ’’mots de la liberté’’, une liberté qui se dit et se reflète dans toutes les langues, même si elle se vit le plus souvent dans la langue maternelle.

Quelle que soit la langue qu’ils empruntent, les ’’mots de la liberté’’ nomment la liberté de vivre dans la dignité, la liberté d’écrire sans se soumettre à la censure, la liberté de lire sans avoir honte ni peur, la liberté de dessiner sans risquer son intégrité physique, la liberté de créer contre les canons, la liberté d’écouter, de respirer, de débattre, de s’opposer, et même la liberté de se plier, de fermer les yeux ou de se désintéresser.

Les ’’mots de la liberté’’ ont tous en commun de vouloir se faire entendre. Ils n’appartiennent exclusivement à aucune langue ni à aucun espace, et c’est pourquoi ils peuvent, du 29 octobre au 6 novembre, vous donner rendez-vous en français dans l’espace du Salon du livre. Plus de 130 auteurs les déclineront, dont 15 dans le langage de la jeunesse. 13 libraires, 11 éditeurs, 21 institutions universitaires, culturelles et consulaires et 9 médias les relaieront, sous six grandes thématiques : l’environnement, les femmes, le printemps arabe, l’art du texte, les chrétiens d’Orient, les secrets de l’histoire. Ils trouveront également leurs chemins en dehors de ces ensembles, car c’est cela leur vocation.

Et dans ces grandes retrouvailles de vos mots avec ceux des autres, dans votre langue ou dans la leur, vous serez surpris d’entendre des sonorités inconnues renvoyer des échos familiers. Vous serez séduits par la souplesse des signes que vous connaissez et dont vous ne soupçonniez même pas la fécondité. Vous découvrirez enfin que sous le chapiteau du Salon, comme ’’sous les fleurs de cerisiers’’ d’Issa, ’’il n’est plus d’étrangers’’. 

Et vous serez heureux de vous être décidés à aller au 18e Salon du livre francophone de Beyrouth.

Samar Abou-Zeid

 


A savoir
18e Salon du livre francophone de Beyrouth
BIEL
Du 29 octobre au 6 novembre 2011, de 10h00 à 21h00
Retrouvez le programme détaillé sur le site www.salondulivrebeyrouth.org
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo